Partagez | 
 

 Retour aux sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Retour aux sources   Ven 25 Sep - 0:43

*Plus de viande.... Et le ravitaillement qui n'arrive pas.... Que faire...*
*Ce n'est pas comme si tu ne savais pas chasser.*
*Tu suggères que j'aille chasser pour remplir nos réserves ?*
*Tu en es capable non ? Je te propose une solution.*
*Et je n'en vois pas d'autres pour le moment. Alors c'est partit*

Après le passage d'un grand groupe de voyageurs au Renard Peinard, les stocks de viande et de liquide s'étaient significativement amenuisés. Le ravitaillement en boissons devait arriver dans une semaine, mais le ravitaillement en nourriture lui, était en retard de plusieurs jours déjà.
Gallwynn se demandait comment faire quand Tsutsu lui souffla cette idée, aller chercher de la nourriture elle-même.

Si l'idée d'aller chasser ne la rebutait pas, celle de laisser son établissement aux seules mains d'Amon l'embêtait déjà plus. Non pas qu'elle ne lui fasse pas confiance pour ne pas couler financièrement l'établissement, c'est plutôt son côté intransigeant envers les fauteurs de troubles et sa tendance à partir au quart de tour qui lui posait problème, elle ne voulait pas retrouver son auberge en lambeau quand elle rentrerait.

Elle n'avait plus de voyageurs comme clients depuis le grand groupe de la fois précédente, il n'y avait juste que les pêcheurs du village qui débarquaient le soir venu. Aussi décida-t-elle de fermer boutique quelques jours, le temps d'aller faire quelques prises, et de revenir à temps pour réceptionner le ravitaillement en boissons.

Gallwynn donna ces quelques jours qu'elle avait prévu à Amon, comme jour de repos, et se garda bien de lui expliquer pourquoi, de peur qu’il ne tente malgré tout de gérer l’auberge seul, à sa façon.
Elle avait tout de même prévenu Worrem et lui avait demandé de réceptionner le ravitaillement de nourriture si jamais celui-ci arrivait pendant son absence. Une fois un sac de victuailles, de vêtements et d'objets utiles en tous genres préparé, elle s'arma d'un arc, de flèches, de deux petits couteaux, pris un sac vide pour y mettre le gibier, enfila sa cape et se mit en chemin.
Direction les Plaines Verdoyantes.

Les plaines regorgent de gibiers en tous genres, Gallwynn les connaissait bien, ce n’était pas la première fois qu’elle arpentait les plaines. Elle savait parfaitement où trouver le gibier qu’elle voulait et comment le traquer. Et Tsutsu avait toujours été un très bon coéquipier dans ces moments-là, ses observations, ses conseils et aussi le fait qu’il soit un renard aidait beaucoup Gallwynn quand elle entreprenait de chasser sous sa forme.

Il était tôt ce matin-là quand elle s’était mise en route depuis Horizons-sur-Mer et c’est tard le soir, après une journée entière de marche, alors que la nuit était déjà  tombée que Gallwynn arriva dans les plaines et décida d’établir un camp dans un coin qu’elle connaissait et savait tranquille pour y passer la nuit.
Elle planta sa vieille tente qui lui avait tant servi par le passé et s’installa avec nostalgie à l’intérieur.

*Comme au bon vieux temps n’est-ce pas.*
*Oui, le retour à la nature, ça me manquait un peu.*
*Un peu seulement ?*
*Eh bien j’aime le confort de l’auberge et l’agitation qui y règne. Mais c’est vrai qu’un peu de solitude et de tranquillité dans la nature ça fait du bien.*
*Il est l’heure de te reposer maintenant, demain une journée de chasse nous attend.*
*Bonne nuit Tsutsu.*


Dernière édition par Gallwynn Liyeon le Sam 24 Oct - 10:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Sam 3 Oct - 13:05

La lune est déjà haute dans le ciel et les ombres de la nuit ont envahies les plaines verdoyantes lorsque le rapace apparaît dans le ciel noir, ses longues ailes le transportant silencieusement. Ses yeux perçants fouillent les plaines avec attention, en quête d'un indice, d'une trace du passage de la jeune femme. Finalement, son regard se porte sur la tente et il lâche un petit son strident tout en quittant le courant d'air qui le transportait jusque là, descendant gracieusement vers la terre, toujours sans un bruit, comme s'il fondait vers sa proie...

Le milan noir se pose finalement près du sol, sur un rocher sur-élevé à côté de la tente de l'aubergiste. Le rapace se change alors en un jeune enfant d'une douzaine d'années, aux cheveux blonds et aux grands yeux verts. Il s'approche doucement de la tente et, sans gêne, prend la parole, ayant un message à délivrer.

- Madame Liyeon ?

Ne comptant pas repartir sans avoir délivrer ce message, le garçon insiste, jusqu'à faire face à l'aubergiste. Tant pis pour son sommeil, le garçon la salue gaiement et reprend aussitôt la parole.

- C'est Worrem qui m'envoie ! Il m'a dit de vous dire qu'il avait bien réceptionné le ravitaillement mais qu'il y'avait un problème ! Il a vu des traces d'effractions, du coup il a vérifié l'auberge et il a dit que vot' bureau, ben, il a été fouillé ! Y pense qu'il manque des choses mais il sait pas trop quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Retour aux sources   Ven 9 Oct - 10:21

*Hmmm ?*
*Quelqu'un est là, il t'appelle.*
*Hein ? Quoi encore.... Attend, en pleine nuit ?*

Gallwynn avait été réveillée par Tsutsu alors qu'elle dormait paisiblement, la fatigue de la marche toute la journée de la veille l'avait rapidement faite tomber dans les bras de Morphée. Alors qu'elle avait toutes les peines du monde à émerger de son sommeil réparateur vilement interrompu, elle vit un jeune garçon qui se tenait devant sa tente.

Gallwynn ne le reconnut pas malgré son air familier. Il devait s'agir d'un enfant du village, après tout il connaissait son nom et puis elle n'avait pas l'habitude des enfants, c'était plutôt les parents, et surtout les pères, qu'elle voyait débouler dans son auberge.
Il lui parlait d'une voix enjouée, comme fier d'être le messager d'une nuit, comme porteur d'une mission d'une grande importance.
Et pourtant, le message qu'il venait livrer était loin d'enchanter sa destinataire.

- Mon auberge ? Visitée par une fripouille ?! La belle affaire ! Je m'absente à peine une journée et c'est le bazar complet ! Il faut que je rentre au plus vite.... Mais j'ai mis une journée pour arriver ici...
D'ailleurs comment tu as fait pour venir aussi vite toi ?! Explique-moi pendant que je range mes affaires, je pars immédiatement.


*Tu pourrais prendre ma forme.*
*Je suis trop fatiguée et trop chargée pour cela mon cher Tsutsu, mais il fait frais cette nuit la marche retour n'en sera que moins pénible. En partant maintenant nous devrions pouvoir arriver en fin de matinée, début d'après-midi.*

Gallwynn s'affairait à ranger ses affaires pour rentrer le plus rapidement à son auberge et constater les dégâts, et ne s'était même pas rendu compte que l'enfant ne lui avait pas répondu. Ce n'est qu'une fois prête à partir qu'elle remarqua son absence.

*Bah ! Où il est le gamin ?!*
*Il a dû repartir comme il est venu.*
*Je ne dois pas m'en faire pour lui alors ?*
*Il a réussi à venir tout seul n'est-ce pas ? Alors ne t'inquiète pas.*
*Mais....*
*Ne t'inquiète pas va. Et maintenant en route.*
*Oui...*

Gallwynn regarda une dernière fois derrière elle pour vérifier qu'elle n'avait rien laisser et se mit en route d'un pas rapide en direction d'Horizons-sur-Mer.
Durant tout le trajet elle fit son inventaire mentalement, se remémorant chaque objet se trouvant dans son bureau, et essayant de déterminer lesquels avaient pu être volés. Plus elle y pensait et plus son angoisse montait et plus son pas s'accélérait.

*Les comptes de l'auberge, le coffre fort avec les recettes de l'auberge ! Oh s'il vous plaît faites que ce ne soit pas ça ! Je serai ruinée, l'auberge est tout ce que j'ai !*
*Tout ce que tu as, pas totalement.*
*Les souvenirs de mère et les présents de Dareen ! Si le sale rat qui as osé pénétrer mon auberge y a ne serait-ce que posé les yeux, je le traquerai, je le retrouverai, et je lui ferai payer à commencer par lui crever les yeux !!*
*Du calme Gallwynn, du calme ! Je ne pensais pas à ça mais plutôt aux villageois, ce sont tes amis, et puis il y a Amon aussi. Si l'auberge a un problème ils t'aideront. Aller calme toi. S'angoisser ne changera rien à la situation.*
*Je le sais bien Tsutsu, mais c'est plus fort que moi...*

C'est dans cet état d'angoisse et de panique qu'elle finit par arriver devant son auberge en fin de matinée.
Worrem était là, il l'attendait. Il était accompagné de quelques villageois venus prêter main forte en cas de besoin, le chargement de nourriture qui avait pris tant de retard pour arriver, et qui avait créé cette situation était sur un côté devant l'auberge. En voyant arriver Gallwynn, Worrem vint à sa rencontre les verras grands ouverts.

- Ah Gallwynn ! La déesse soit louée tu es là ! Je suis désolé de ce qu'il t'arrive ! Après ton départ j'ai mis un mot sur la porte de l'auberge, pour indiquer qu'il fallait venir à mon adresse pour y livrer ton ravitaillement. Après que celui-ci soit arrivé en milieu d'après-midi je suis retourné à l'auberge pour y enlever le mot et là j'ai vu que la porte était grande ouverte. Je me suis alors permis de rentrer pour voir ce qu'il s'était passé et j'ai alors constaté que ton bureau avait été visité. J'ai fait une petite enquête dans les environs, personne n'a rien vu ni rien entendu. Je suis vraiment désolé Gallwynn.

Tout en racontant les évènements à Gallwynn Worrem avait posé ses mains puissantes sur ses épaules en signe de soutient fraternel. Il se voulait réconfortant mais n'ayant pu encore vérifier ce qui lui avait été pris, Gallwynn les yeux fixés sur la porte de son auberge n'était pas en mesure d'apprécier ce geste.

- Ce n'est pas ta faute Worrem... Je dois aller voir...
- Quoiqu'il arrive tu as le soutient du village. Le forgeron est déjà là, prêt à te faire une nouvelle serrure.
- Merci Worrem, et merci vous autres...

Gallwynn se détacha de Worrem en remerciant les villageois présents d'un signe de la main et entra lentement dans son auberge.
Tout était en place dans celle-ci, comme elle l'avait laissé la veille, à l'exception d'une porte au fond qui aurait dû être fermée, celle de son bureau. Elle y entra avec appréhension et vu alors que la pièce était sens dessus dessous.
Pour avoir été fouillée, la pièce avait été fouillée. Partout des papiers et des bibelots renversés en bataille jonchaient le sol. Gallwynn ne savait plus où regarder quand elle pensa à commencer par son coffre.
Elle s'en approcha doucement. Son coffre était imposant et n'était donc pas caché, et il aurait fallu bien de la force, une force surhumaine, pour le forcer. Et pourtant c'était le cas. Gallwynn y gardait le peu de choses auxquelles elle tenait vraiment, et redoutait le moment où elle regarderait à l'intérieur pour voir ce qu'il y manquait.

Aussi lentement que furent ces pas, elle finit par se poster devant son coffre et regarda à l'intérieur la boule au ventre.
Les papiers et la caisse de l'auberge était toujours là. Un soupir de soulagement s'échappa d'entre ses lèvres qui vinrent se placer entre ses dents à la seconde d'après. Au soulagement que son auberge ne risquait rien s'ensuivit la colère de constater que ses biens les plus personnels avaient disparus.

Gallwynn sortit de son bureau en y jetant un rapide coup d’œil qui balaya la pièce, calmement mais d'un pas décidé elle revint auprès de Worrem et des autres villageois à l'entrée de l'auberge.

- Euh, tout vas bien Gallwynn ?

- Tout vas bien Worrem. L'auberge va pouvoir continuer de tourner. Je vais d'ailleurs tout remettre en place et m'occuper du ravitaillement qui est enfin arrivé.
- Mais rien ne t'as été volé alors ?
- Oh que si ! Et je compte bien retrouvé mes affaires et faire passer un sale quart d'heure à celui qui me les as volées ! Mais je ne veux pas que cela ait d'incidence sur l'auberge, aussi je vais avoir besoin de votre aide. Ce petit voleur ne perd rien pour attendre !

C'est le sourire aux lèvres, les poids fièrement fermés et la hargne au ventre que Gallwynn remonta ses manches pour rentrer le fameux ravitaillement avec l'aide de Worrem et des quelques villageois avant de les laisser se charger de son rangement dans la réserve, pendant qu'elle retournait dans son bureau en quête d'indices.

*Euh Gallwynn, tu es vraiment sûre que tout vas bien ?*
*Oui ! Ne t'inquiète pas Tsutsu. Je vais mettre la main sur ce voleur et récupérer mes affaires. Je vais lui faire passer l'envie de voler moi tu vas voir !*
*Je suis heureux de ne pas te voir sombrer dans la déprime, mais je ne peux m'empêcher de m'inquiéter face à cette attitude positive soudaine...*
*Il est hors de questions que je me laisse abattre. Ce vaurien m'a peut-être volé des souvenirs du passé, mais il n'aura pas les moments du présent !*

Elle s'affairait à remettre en ordre toutes les choses à leur place quand elle aperçut quelque chose qui n'était pas à elle....
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Dim 11 Oct - 9:44

La nuit est froide et les plaines ne sont guère rassurantes, avec tous ces poulets raptor qui rôdent dans le coin, et le jeune garçon le sait bien. Il a été choisit parce qu'il est connu dans le village, presque comme un phénomène de foire ; il est rare d'être déjà en communion avec son animal-totem à son âge et d'être capable de se servir aussi bien de sa forme animale. Pour autant, cela ne le rend pas téméraire et, une fois son message délivré à la femme et que celle-ci ait réagit, il reprend sa forme de rapace et rejoint le ciel, moins dangereux à cette heure que la terre, retournant au village pour récupérer la pièce qu'on lui a promis pour faire le messager.

###

J'ai longtemps attendu à la suite de mes méfaits qu'elle apparaisse. Son absence m'a grandement facilité les choses, mais j'avais besoin de sa présence pour considérer les objets de mon futur larcin ; ce qui lui tient le plus à cœur, ses objets personnels, intimes... Et dès qu'elle a eu le dos tourné, je les aient dérobés.

Elle est maintenant de retour, et je reste dans les environs, invisible à ses yeux. Je la laisse découvrir son oeuvre, patient, un rictus amusé déformant mes lèvres. Elle va bientôt le découvrir, maintenant qu'elle remet peu à peu ses affaires en ordre... Et en effet, la voilà qui tombe enfin sur ma petite oeuvre, assemblée sur son bureau, sous quelques feuilles en désordre : une flèche, constituée de petits hameçons, pointant vers le Nord-Ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Retour aux sources   Dim 11 Oct - 16:36

*Qu'est-ce que c'est que ça ?? Des hameçons ?*
*Gallwynn ? Tu as trouvé quelque chose ?*
*Oui ça, des hameçons, ils sont assemblés dans une drôle de forme... Je sais pas trop ce que c'est... Je vais demander à Worrem, c'est peut-être à lui.*

Gallwynn se pencha pour récupérer le petit objet en hameçons et alla à la rencontre de Worrem lui demander s'il lui appartenait. Celui-ci était encore à la réserve en train de décharger le ravitaillement quand Gallwynn l'approcha.

- Dis-moi Worrem, j'ai trouvé ça dans mon bureau, c'est à toi ?

Worrem stoppa ce qu'il était en train de faire pour examiner le petit objet que Gallwynn lui tendait. Après une ou deux minutes de manipulation et de réflexion il le rendit à Gallwynn.

- Non ce n'est pas à moi. Je ne sais pas trop ce que c'est à vrai dire, ces hameçons sont assemblés de façon étrange. On dirait presque une flèche.
- Une flèche ? Oui effectivement à bien y regarder... Mais pourquoi une flèche ? Et à qui cela appartient-il si ce n'est pas à toi ? Tu crois que ça pourrait appartenir à la fripouille qui m'a volé mes affaires ?
- Pourquoi pas, il aurait pu le faire tomber par mégarde... Ou le faire exprès !
- Exprès ?! Pourquoi ? Me narguer ? Ah ! Le voyou, non seulement il me chaparde mes précieux biens mais en plus il m'agite son hameçon sous le nez pour remuer le couteau dans la plaie ! ... Non ! Est-ce que...!


Gallwynn comme prise d'une fulgurante idée se précipita en direction de son bureau. Worrem pris de court la suivit un peu perdu face à cette réaction inattendue.
Une fois dans le bureau Gallwynn reposa la flèche en hameçon à l'endroit exact et dans la position exacte où elle l'avait trouvé. Sachant Worrem derrière elle bien qu'elle ne l'ait pas attendu, elle lui montra du doigt l'hameçon en reprenant la parole à toute vitesse.

- Regarde Worrem, c'est comme ça que je l'ai trouvé ! Ce chien me nargue en me donnant un indice ! Il essaye de m'hameçonner avec son indice tordu ! Il veut que je le retrouve Worrem !!
- Attends attends Gallwynn, qu'est-ce qu'il te fait dire ça ? Il l'a peut-être juste laissé tomber tu sais, je disais ça comme ça.
- Non, tu as raison, je suis sûre et certaine qu'il me nargue ! Regarde bien, il était comme ça, posé, parfaitement à plat, il n'aurait pas atterri comme ça s'il était tombé d'une poche !
- C'est peut-être un hasard, ne t'emballe pas.
- Quand bien même, c'est le seul indice que j'ai pour retrouver ce sale rat ! Il veut que je mordre à l'hameçon, et bien soit ! Je vais aller le débusquer et reprendre ce qui m'appartient !
- Et tu vas aller où ? Tu ne sais même pas par où commencer.
- Hmm je vais aller voir au port, questionner nos amis pêcheurs et voyageurs de passage, quelqu'un doit bien savoir quelque chose... Worrem, tu me soutiens ?
- Hmpf, bien sûr Gallwynn, si tu t'absentes encore je te promets de mieux surveiller l'auberge, et je pourrais même demander à des gars du village de t'accompagner si tu veux. Mais je dois rester ici tu sais bien.
- Oui je sais, merci Worrem. Désolée de t'embarquer là-dedans.


Décidée à ne pas se laisser abattre et à retrouver le malfrat, elle remercia une fois de plus Worrem, offrit une tournée de bière durement méritée à lui et aux villageois qui l'avaient aidée et enfin fini de ranger le ravitaillement. Elle le remercia une fois de plus et après qu'il eut trouvé deux hommes de confiance pour surveiller le Renard Peinard, elle partit en direction du port.

*Tu es sûre que ça va aller ?*
*Mais oui ne t'en fais, je gère la situation !*
*Euh oui. Justement c'est ça qui m'inquiète. Tu es étrangement habitée en ce moment, je ne t'avais jamais vu dans cet état. Tu m'inquiètes.*

Une fois arrivée elle commença à interroger tout ceux qu'elle croisait, les pêcheurs sur leur bateau prêts à partir, les pêcheurs venant de rentrer, les passants lambda et même ceux qui de toute évidence n'étaient que des voyageurs de passage.
Elle leur montrait la flèche d'hameçon en espérant que cela donnerait une idée ou qu'un souvenir reviendrait l'un d'entre eux. Toute information même minime était bonne à prendre.
Hélas personne ne put vraiment l'aider. Sa motivation tendait à diminuer et elle commençait à baisser les bras quand un vieil homme, sans doute un ancien pêcheur, l'alpagua dans la rue.

- Hey ma bonne demoiselle ! Venez un peu par ici ! Je vous observe depuis un moment à tourner en rond à poser tout un tas de questions aux gens, mais ce sont des petits jeunes qui connaissent rien ! Moi je peux sans aucun doute vous aider !
- Ah ? Vraiment ?
- Mais oui mais oui ! Aller petite demoiselle, racontez-moi votre histoire.


Gallwynn un peu surprise mais heureuse qu'un inconnu lui propose spontanément son aide lui raconta alors toute l'histoire depuis le début.
Après avoir attentivement écouté le vieil homme pencha la tête d'un côté puis de l'autre et après quelques instants silencieux d'intense réflexion prit la parole.

- Dites-moi jeune demoiselle, cette flèche en hameçon, elle pointait bien vers quelque chose, non ?
- Hmmm non, en suivant sa direction du regard je n'ai rien pu voir à part mon mur... Mais elle pointait vers le Nord-Ouest ! Peut-être y a-t-il un lien avec le Nord-Ouest ?

Parler avec ce vieil homme avait eu le même effet sur Gallwynn que lorsqu'elle avait discuté avec Worrem, à force de discussion les détails et indices s’imbriquaient les uns dans les autres au fur et à mesure, comme un puzzle prenant forme. Il lui manquait encore des informations mais sa motivation était bien remontée et sa hargne ne cessait d'être alimentée par ce jeu de piste au bout duquel elle comptait bien aller.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Sam 17 Oct - 17:22

Je guette ma proie en contenant mon rire, me contentant de rester camoufler dans les ombres, ne me lassant pas d'un tel spectacle. Même si je devrais bientôt m'éclipser - d'autres personnes attendent mon jugement - j'ai encore assez de temps et, de toute façon, je me dois de vérifier qu'elle va bien dans le sens que je souhaite. J'ai analysé les lieux avec beaucoup d'attention pour que cela se passe comme je le souhaite, mais ce n'est pas une raison pour me relâcher... Voyant un homme venir vers elle, je choisis un point d'observation qui me permette de les écouter et je m'installe confortablement. Cet homme a l'air bavard, laissons le parler et voyons ce qu'il a à dire. Avec de la chance, il va me mâcher le travail. Sinon, je perdrais un temps précieux ; nous allons bien voir...

- Le Nord-Ouest vous dites ? Alors il pointait vers Anaeva ou ses environs. Je peux voir cette flèche ? Une fois que le vieil homme a les morceaux d'acier dans sa main, il les observe avec attention, silencieux, avant de reprendre la parole. Ce sont des hameçons de très grande qualité ça, ma p'tite demoiselle ! On en trouve pas facilement et ils coûtent chers. Si mes yeux ne m'abusent pas, ils sont fabriqués dans un petit village au sud de la capitale, Blancval. Si votre voleur a utilisé des pièces aussi coûteuses, c'est sûrement pour cette raison.

L'homme lui rend la flèche et lui sourit, espérant l'avoir aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Retour aux sources   Jeu 29 Oct - 18:37

*Blancval hein…. Bon eh bien il n’y a plus qu’à continuer l'enquête là-bas !*

Gallwynn, remontée à bloc grâce à ce nouvel indice, remercia le vieil homme plusieurs fois et récupéra la flèche en hameçons. Après lui avoir promis une pinte gratuite quand toute l'histoire serait terminée, elle tourna les talons en direction de son auberge.

*Blancval... Je n'avais jamais entendu parler de ce patelin...*
*Tu ne peux pas tout connaître non plus c'est normal.*
*Certes... Mais c'est pas faute d'avoir beaucoup trainé ma carcasse dans les environs et de voir beaucoup de voyageurs s'arrêter par l'auberge.... C'est étrange tout ça quand même... Je vais en toucher deux mots à Worrem.*


Sur le chemin du Renard Peinard, Gallwynn bifurqua en direction de la maison de Worrem, en espérant l'y trouver. Heureusement pour elle, il était encore là. Il était sur le départ, des affaires de chef de village à régler quelque part comme d'habitude, et Gallwynn l'intercepta au moment où il sortait de sa demeure. Légèrement essoufflée de s'être hâtée, elle aborda sans détour le sujet qui l'intéressait.

- Worrem ! J'ai du nouveau ! Un vieil homme m'a parlé de Blancval, un village au nord-ouest d'ici. Apparemment ils y font des hameçons de qualité comme ceux que le maraud a laisser derrière lui. Ça te dit quelque chose ?
- Je t'avouerai ne pas connaître non plus Gallwynn. Que compte-tu faire ? T'y rendre malgré tout ? Veux-tu que je demande à des hommes de confiance de t'y accompagner ?
- C'est très gentil Worrem mais garde tes hommes ici, je préfère qu'ils gardent l'auberge pendant mon absence. Je vais y aller prendre quelques affaires et me mettre en route dès aujourd'hui. Je suis venue t'en informer et te demander si les hommes que tu as placés à mon auberge en ce moment pouvaient y rester.
- Bien sûr, je comprends. Ne t'en fais pas, je leur avais demandé de rester pour la journée. Je vais m'arranger pour trouver une relève pour le reste de ton absence. Tu peux partir sans craintes.
- Merci Worrem. Ça me touche que tu me soutienne, vraiment. Je suis vraiment désolée de te causer tous ces soucis...


Elle serra avec vigueur la main de Worrem en signe de remerciement, pendant qu'il lui tapotait le dos en signe d'amitié et de réconfort. Elle se dépêcha ensuite de rentrer à son auberge. Elle y prépara un sac d'affaires en tout genre, quelques vivres, un plan, une corde, un couteau, et quelques autres objets douteux.

*Gallwynn.... Qu'est-ce tu vas faire avec tout ça... Ne me dis pas que...*
* Tu verras bien ! Et lui aussi il verra...*
*Gallwynn tu m'inquiètes vraiment beaucoup là. Pas de bêtises surtout !*


Prête, elle remercia les deux hommes qui gardaient l'auberge depuis le début de l'après-midi, et se mit en route pour Blancval. Le sac qu'elle avait pris n'était pas bien lourd, aussi elle pu prendre la forme de Tsutsu sans problème, bien décidée à arriver le plus vite possible à destination, quitte à passer la nuit sur la route.

Ce qu'elle fit, puisque parti en fin d'après-midi. Elle ne s'arrêta que rarement pour ne prendre que de tes courtes pauses pendant son trajet, et elle atteignit le petit village de pêcheur au bout d'un jour et demi de voyage. Fatiguée par son périple, et soulagée d'être arrivée, elle décida de commencer par se reposer une ou deux heures, et quel meilleur endroit pour cela, qui lui permettrait de surcroît de glaner des informations, que l'auberge du village.

Elle se mit donc en quête d'une auberge quand elle aperçu une échoppe qui vendait de bien beaux hameçons.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Sam 31 Oct - 20:44

Blancval est un petit village, mais il est connu des pêcheurs pour la qualité de ses hameçons ; pourquoi une telle popularité ? Grâce aux doigts de fée d'un artisan de renom qui sait manier les différents métaux que les mineurs des Monts Venteux vendent. Ses hameçons sont pour lui des œuvres d'art et chacun d'eux sont uniques. Il en créer même à l'aide de métaux nobles lorsque les gens de la haute en quête d'originalité lui en passe la commande... Cet homme, c'est Théophile. Et il se trouve dans la rue principale du village, près de sa modeste échoppe, en conversation avec un autre homme, sans mâcher ses mots.

- Comment ça ils ne sont plus là ? Mes précieux hameçons ! Ils ne se sont pas envolés ! Retrouve les ! La commande ne peut pas attendre, je dois partir le plus rapidement possible pour les livrer !

A ses côtés, un âne atteler à une petite caravane, indifférent à l'agitation. Theophile continue de s'égosiller, en rage, sans avoir remarqué les deux personnes qui vont vers lui et qui possèdent son précieux trésor...

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae Silva
avatar

Alchiminae

Messages : 34

Carte d'identité
Magie: Eau
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Érudite / Chirurgienne
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Mar 10 Nov - 15:37

Trois heures de trajet à cheval, c'était bien long pour quelqu'un qui n'affectionnait pas quitter ses appartements sans bonne raison. Et fatiguant, même si sa monture était on ne peut plus docile. Et son humeur ne s'était pas améliorée, même si les quelques réflexions qu'elle avait pu se faire sur le trajet faisaient qu'elle n'avait peut-être pas tant perdu son temps. Par exemple, si ces fabricants d'hameçons étaient assez doués pour que leur travail soit reconnu, une aiguille courbe pour recoudre les tissus devait être dans leurs compétences ; et il en était peut-être de même pour beaucoup d'autres instruments fins qu'un forgeron classique ne saurait confectionner. Elle se renseignerait, tant qu'à faire.

Pour l'instant, une chose à la fois ; elle n'avait toujours pas retrouvé son matériel, et rien n'indiquait qu'il en serait autrement dans un futur proche, bien qu'elle aie l'intention d'y remédier. Donc, commencer par voir un peu ce qui se passait dans ce village, sait-on jamais qu'il y pleuve aussi des poissons. Dirigeant son cheval le long de la rue principale, elle avança tranquillement entre les maisons d'artisans et paysans. Apparemment, tout semblait calme ; à l'exception peut-être de la devanture d'une boutique un peu plus loin, où deux hommes semblaient mener une conversation agitée. À défaut d'autre intérêt, elle s'approcha un peu pour voir de quoi il retournait.

Ah, un vendeur d'hameçons donc ? À qui on avait aussi volé de précieux biens ? Cela lui rappelait quelque chose tiens... Sauf que lui, on ne l'avait pas guidé à coup de poissons et de pièces pour les retrouver. Dommage, parce que si ça avait été le cas, il aurait peut-être été en possession de ce qu'elle cherchait, tout comme elle possédait probablement ce qui lui avait été dérobé.

Temps de s'en mêler. S'arrêtant à côté de la caravane, elle démonta de son cheval, rajustant sa tenue avant de s'inviter dans la conversation sans la moindre gêne.


" Lanae Silva, enchantée. J'entends dire que vos hameçons ont disparu ? Il se trouve que j'ai moi même été volée ce matin, et qu'à vous entendre, il s'agit du même voleur, puisque le mien a laissé des hameçons dans son sillage. J'apprécierai votre coopération à ce sujet. "

Son nom devrait suffire pour être prise au sérieux, déjà. Si c'était bien à ça que le voleur avait voulu la mener, elle n'avait pas besoin de complications supplémentaires. D'ailleurs, en parlant de voleur ; une autre femme s'approchait du petit groupe. Était-ce elle la voleuse ? Peu probable, elle ne se serait jamais montrée ainsi au grand jour devant non pas une mais deux de ses victimes. Cependant, elle semblait avoir quelque chose avec l'affaire, puisqu'elle semblait également s'intéresser à la conversation. Voyons voir ce qu'elle avait à dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Retour aux sources   Lun 23 Nov - 16:44

* Eh bien que d'agitation par ici, qu'est-ce qu'il se passe ?

S'approchant de l'échoppe qui avait de bien beaux hameçons de présentés, elle vit deux hommes en pleine conversation, une très vive conversation, menée apparemment par le tenancier de l'échoppe en question.
Il avait apparemment été dépouillé d'une commande qu'il se devait de livrer, et s'égosillait, passant ses nerfs visiblement à vif sur son interlocuteur fortement désemparé.

* Un vol ici aussi ! Bonne nouvelle !
* Tu as l'air de te réjouir du malheur de cette homme Gallwynn...
* Mais non, voyons, je me réjouis de me rapprocher du voleur, nuance ! Je suis sur la bonne piste !

Alors qu'elle était sur le point de s'approcher, une femme lui emboita le pas et la précéda en adressant la parole au commerçant.
Elle était grande, élancée, fine mais aux courbes généreuses, extrêmement généreuses même. Celles-ci étaient davantage soulignées par la tenue assez légère et près du corps de la femme, qui n'en gardait pas moins une certaine élégance, une certaine prestance. Un charisme presque écrasant émanait d'elle, et au vue de tout cela et de sa posture il était évident qu'elle faisait partie de la noblesse.

* Eh bien il y a pas mal de monde au balcon de cette dame dis donc !
* Jalouse ?
* Non mais ça va pas ! Regarde-là, habillée de la sorte en plein village de pêcheurs... Soit elle n'a pas froid aux yeux, soit elle est inconsciente de ce à quoi elle s'expose ! Ah les nobles, ils sont pas croyables...

L'intuition de Gallwynn se confirma, Lanae Silva, pas une personne en Erya ne pouvait ignorer ce nom. À défaut de connaître véritablement qui elle était, tous savaient qu'elle était de haute lignée, et qu'il valait mieux ne pas se la mettre à dos. Il était par ailleurs rare de la voir en public de la sorte.
Et cela s'expliquait aisément, elle aussi avait été volée et avait trouvé des indices l'amenant jusqu'ici. Elle suivait également les traces du voleur.

* Décidément ! Encore un autre vol ! Et la voleur doit avoir un sacré culot de s'en être pris à elle ! D'ailleurs c'est assez étrange...
* À quoi penses-tu ?
* Eh bien qu'il s'en prenne à une noble telle que Lanae Silva, et qu'il s'en prenne à de pauvres gens comme cet artisan d'hameçons ou moi... Je trouve que son choix de victimes est assez varié... Qui plus est, dans des endroits si différents et loin les uns des autres... C'est inhabituel...
* Tu réfléchis trop Gallwynn, ce n'est qu'un voleur qui vole qui il peut où il peut, selon l'occasion qui se présente. Sans doute rien de plus.
* Et qui laisse des indices pour se faire retrouver ! Je te le dis moi, ce gaillard, il est pas comme les voleurs habituels, il est bizarre !

Perdue dans ces réflexions suite à l'intervention de Lanae Silva, Gallwynn n'avait pas remarqué qu'elle s'était instinctivement rapproché de l’attroupement formé autour de l'échoppe et que désormais elle était si près que tous les regards étaient tournés vers elle...

- Ah ! Euh bonjour, je m'appelle Gallwynn, je suis aubergiste au village d'Horizons-sur-Mer, à une journée et demie d'ici. J'ai moi-même été volée il y a deux jours, mes biens les plus précieux m'ont été enlevés, et à la place le voleur avait laissé ceci.

Elle sortit de sa poche le précieux indice que le gueux de voleur avait laissé derrière lui, et qu'il l'avait conduite jusqu'ici. Elle le tendit en direction de l'homme qui tenait l'échoppe et celui-ci écarquilla des yeux tout rond, en voyant la forme qui avait été donnée à ses précieux hameçons.

- Des hameçons en forme de flèche, elle indiquait la direction de votre village. Je suppose que c'est à vous. Vous pouvez les reprendre si ce sont bien les vôtres. En revanche j'ai du mal à saisir les intentions de celui qui s'en est pris à nous. Pourquoi nous laissez des indices, pourquoi nous laisser remonter jusqu'ici, dans quel but ? Monsieur, ce sont vos hameçons, auriez-vous une idée sur la question ?


Attendant une réponse de la part de l'artisan ou de la part de l'autre victime ayant eu un indice, Gallwynn les observait à tour de rôle, essayant de détecter sur leur visage un quelconque signe de réaction à son intervention.


Dernière édition par Gallwynn Liyeon le Jeu 10 Déc - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Dim 29 Nov - 11:59

Théophile remarque rapidement le manège de ces deux femmes et ne prend qu'un instant pour s'étonner des formes de la noble avant de se reprendre. Il fournit les nobles de la région, ce n'est pas la première fois qu'il fait face à une telle femme bien qu'il faille l'avouer, une telle vue est toujours agréable. Mais lorsque la noble prendre la parole, la seule chose qu'il retient d'elle est qu'elle sait quelque chose sur ses hameçons. Il réagit aussitôt, vif, toujours en proie à la colère suite à sa découverte.

- Vous avez mes hameçons ? J'en ai impérativement besoin ! L'autre femme s'approche alors de lui et il la salue d'un hochement de tête avant de voir ses précieux morceaux de métal dans la main de cette dernière. La chance semble lui sourire ! Mes hameçons, les dieux soient loués !

Les choses ne sont pas aussi simples et Théophile écoute la femme avec attention, les bras croisés, bien qu'un semblant de sourire éclaire désormais son visage, les choses s'arrangeant. Il hoche la tête à certains mots de Gallwynn, chuchotant pour lui-même, avant de lui répondre.

- Je m'appelle Théophile, je suis artisan, je confectionne les meilleurs hameçons de toute l'île ! Je venais de finir une commande très importante pour un noble de Théonova quand mes précieux hameçons ont commencés à disparaître, par petit lots, en plusieurs jours. J'avais beau surveiller ma marchandise, elle finissait toujours par disparaître ! Il s'arrête un instant, se gratte la barbe, réfléchissant à ce que la tenancière vient de dire. J'ai fichtrement aucune idée de ce que veut vot' voleur, sauf qu'il voulait visiblement que vous veniez jusqu'à moi, sinon il n'aurait pas choisit spécifiquement mes hameçons ! Si vous voulez je pars demain matin pour la capitale, j'ai perdu beaucoup d'temps et j'dois me dépêcher, mais j'dirais pas non à un peu de compagnie sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae Silva
avatar

Alchiminae

Messages : 34

Carte d'identité
Magie: Eau
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Érudite / Chirurgienne
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Mar 1 Déc - 15:18

Encore un autre vol... Et celui ci, à une journée et demi de trajet ? Même si cette aubergiste avait sans doute effectué le trajet à pied, cela devenait de plus en plus étrange. La nouvelle arrivante n'avait pas l'air très particulière non plus, le genre de personne que l'on se serait attendu à voir tenir une auberge en somme. Pourquoi diable ce voleur avait-il choisi des profils aussi différents pour ses victimes ? Déjà que pour tenter de mener ainsi une noble en bateau, il fallait du culot, mais l'autre victime ne semblait pas avoir de point commun avec elle, donc ça ne faisait aucun sens. Quant au marchand d'hameçons, il ne comptait pas, vu qu'il venait de récupérer son bien, ce n'était de toute évidence pas une cible première du voleur.

"Par petits lots, en plusieurs jours ? Et sans se faire voir ? Il m'a l'air sacrément mobile ce voleur, s'il a pu se permettre de faire des allers-retours dans tout le pays en repassant voler des hameçons à chaque fois. Et très discret aussi ; s'il a pu passer outre les gardes de mes appartements, je ne doute pas que votre surveillance n'aie rien donné."

En tout cas, si ce voleur n'était pas invisible, il possédait des moyens de camouflage hors du commun. Parce que pour l'avoir suivie dans Aneava sans se faire repérer, alors qu'elle en était parfaitement consciente, elle l'aurait forcément remarqué autrement ; et si le fabriquant d'hameçons avait eu la même expérience, c'était plus de confirmation qu'il ne lui en fallait. Seul son motif était encore bien flou. Et l'ajout du fabriquant d'hameçons ne la confortait pas non plus.

" Théonova ?! De mieux en mieux... "

Ce qui ne lui plaisait pas dans l'affaire, c'était de sentir qu'on lui forçait la main petit à petit ; d'abord les poissons qui lui faisaient traverser la moitié de la ville, puis les hameçons qui lui faisaient traverser la moitié de la région, et maintenant elle devait traverser la moitié du pays ? En tout autre circonstances, elle ne serait même pas sortie de la ville, et même maintenant elle avait une forte envie de tout envoyer balader et d'aller plutôt trouver de nouveaux outils. Ce voleur aurait alors eu l'air bien malin, avec sa poignée d'objets dont il n'avait sans doute rien à faire.

Seulement, certains de ces biens seraient une vraie plaie à remplacer ; elle se souvenait en particulier d'un ou deux instruments dont le forgeron original n'était plus de ce monde ; et trouver son égal pour repasser commande serait autrement plus contraignant qu'un voyage à Théonova. Elle soupira.


" Si vous partez demain matin, ça me laisse le temps de faire le nécessaire pour vous accompagner. "

Par exemple, prévenir le palais de son départ. Et faire venir de ses appartements un nécessaire de voyage un peu plus complet.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Retour aux sources   Ven 11 Déc - 0:49

*Théonova ?! Mais c'est pas la porte à côté ça encore ! Et une fois arrivé là-bas on va encore trouver un autre indice qui va nous faire suivre une autre piste, puis une autre piste, puis encore une autre et finalement quoi ? Il va s'amuser à nous balader dans tout le pays ?!*
*Calme-toi, ça ne sert à rien, ça ne change rien. Réjouis toi d'avoir trouvé des compagnons dans ta quête, en unissant vos forces....*
*En unissant nos forces que se passera-t-il ? On sera balader à plusieurs rien de plus ! Quoique la noble a raison... Ce voleur a une capacité, une facilité à se mouvoir, se déplacer sans être vu et à grande vitesse, à travers tout le pays, assez déconcertante.... Qui plus est il semble très bien organisé. Prendre des petites quantités sur plusieurs jours démontrent qu'il ne voulait pas se faire prendre tout de suite, alors pourquoi maintenant ? Et quel rapport entre nous tous ? Cela ne le rends que plus mystérieux et même dangereux... Des compagnons ne seront pas de trop.... Mais quelles sont ses intentions à la fin ! Qu'attend-il de nous ? On dirait presque qu'ils essayent de rassembler des personnes d'horizons, de types différents, au même endroit. Une noble, un artisan, une aubergiste, et qui sait qui d'autres encore. S'il opère à travers tout le pays, nous ne sommes certainement pas que trois. Mais dans quel but fait-il tout cela ? Plus j'apprends de nouvelles informations et moins je comprends son fonctionnement...*

La fatigue du voyage ajouté à l'énervement de l'annonce d'un nouveau voyage faisant fulminer Gallwynn intérieurement. Elle n'aimait pas la tournure que cette affaire prenait, de plus en plus mystérieuse, de plus en plus chronophage, et surtout, ce que Gallwynn détestait par dessus tout, la perte de contrôle. Le voleur l'obligeait, la contraignait à lui courir après, elle était dépendante des indices qu'il lui laissait, et c'était le plus dur à accepter pour elle.
Forcée de constater qu'elle n'avait pas d'autres alternatives, elle se résout à suivre le noble et l'artisan dans ce nouveau périple jusqu'à Théonova.

- Bon eh bien je me joindrai à vous avec plaisir dans ce cas. Je ne laisserai pas cet individu s'en sortir avec mes biens dans les poches.
Demain matin, cela me laisse le temps d'aller récupérer de mon voyage, j'ai besoin de repos. D'ailleurs pourriez-vous m'indiquer une auberge ?


Elle irait se reposer quelques heures avant de continuer son enquête. Elle questionnerai l'aubergiste et ses clients comme elle en avait l'intention à son arrivée, et irai sans doute faire un petit tour dans la ville, pour essayer de trouver un éventuel témoin, ou une autre victime qui sait. Mais elle garderai ça pour elle, inutile d'en informer la noble et l'artisan, si jamais elle mettait la main sur des informations intéressantes, elle préférai les garder pour elle, le voleur était sa proie.

*Avec plaisir.... Bon gré mal gré plutôt non ?*

*Je n'allais tout de même pas leur dire ça. Toi qui d'habitude m'incite à la diplomatie et au calme, pourquoi cette réflexion ?*
*Pour que tu fasses attention aux mots, n'en rajoute pas, n'en fais pas trop. Et ne t'en fais, ça ira.*

Les forces de Gallwynn l'abandonnaient de plus en plus, son corps ne tenant plus le coup de la fatigue et de l'énervement mélangés. Elle ne tenait que grâce à l'idée qu'elle pourrait bientôt se reposer, dès que Théophile lui aurait indiqué une auberge tant méritée.


Dernière édition par Gallwynn Liyeon le Mar 19 Jan - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Dim 13 Déc - 16:06

Récupérer ses précieux hameçons a détendu Théophile, qui parle maintenant avec calme, un sourire aux lèvres tout en caressant ses confections, lentement, du bout des doigts. Lorsque les deux femmes acceptent de l'accompagner pour son périple, il hoche la tête avec entrain et, tout sourire, reprend la parole.

- Parfait mes bonnes dames ! Pensez à vous procurer des vivres et de l'eau pour le voyage, y'en aura pas assez pour tout l'monde sinon ! Et si vous avez des armes ne les oubliez pas, les poulets raptors sont agressifs en ce moment.

Il se tourne ensuite vers Gallwynn, toujours tout sourire, n'ayant pas oublié sa question.

- Juste au bout d'la rue vous trouverez l'auberge du chat perché, c'est la seule de la ville. Les lits sont plus tout jeune mais on y mange bien ; la tenancière cuisine ces fichus poulets raptors comme personne !

Il lui montre la direction d'un geste avant de les saluer et de ranger ses affaires, rentrant chez lui pour la ville.

- J'vous attendrais ici-même demain matin.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae Silva
avatar

Alchiminae

Messages : 34

Carte d'identité
Magie: Eau
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Érudite / Chirurgienne
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Lun 18 Jan - 15:30

Des vivres et de l'eau ? C'était bien peu pour des préparatifs de voyage, elle comptait bien faire un peu mieux que ça. Ce n'est pas parce que ce voyage n'avait pas été prévu qu'elle devait voyager comme une paysanne ; non pas que ça la dérange, mais si elle voulait garder son statut et se poser sur un pied d'égalité avec les connaissances nobles qu'elle croiserait à Théonova, il fallait bien qu'elle aie la prestance qui allait avec ledit statut. Faisant l'inventaire dans son esprit, elle acquiesça à la mention de l'auberge, pas besoin de plus.

"À demain matin donc."

S'éloignant du groupe, elle repéra d'un coup d’œil un garçon d'écurie apparemment désœuvré. Il ferait l'affaire ; sortant un bout de papier, elle y nota quelques mots bref à destination d'un des gardes familiers de ses appartements, l'abordant ensuite.

" J'ai besoin de quelqu'un pour faire un aller-retour à Aneava, à cheval, et être de retour demain matin. Ça ne te fait pas peur de faire un peu de trajet de nuit ? La paie sera généreuse. "

Lui laissant à peine le temps d'acquiescer, comme si c'était chose entendue elle enchaîna, lui passant le papier :

" Prend mon cheval, je n'en aurai pas besoin d'ici là. Tu présenteras ça au palais, n'importe quel garde fera l'affaire et te redirigera vers mes appartements. Ils devraient te confier deux autres chevaux, auxquels ils auront arrimé mon nécessaire de voyage. Tu ramènes le tout ici pour demain matin, et je te paie avant de partir. "

Une chance que, du fait de sa profession, elle avait toujours ses valises de prêtes, matériel chirurgical comme tenues de luxe. Après tout, une chirurgienne qui arrivait en retard pour opérer un patient parce qu'elle avait dû faire ses bagages pour traverser le pays, ça aurait fait tâche. Confiant les rênes de son cheval à son messager fraîchement trouvé, elle le laissa se mettre en route, se dirigeant vers l'auberge. Ça la changerait un peu des palaces de luxe ; même si elle n'était pas sûre de gagner au change ; elle attendait de voir si les éloges culinaires de Théophile étaient vraiment mérités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retour aux sources   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novam Vitam :: LES BAS FONDS :: Corbeille :: RP-