Partagez | 
 

 Ulvia {terminée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Ulvia {terminée}   Sam 2 Jan - 18:40

Ulvia


Le Commencement
Nom : ---
Prénom : Ulvia
Âge : 42 ans
Personnage sur votre avatar : Original Character de マッハダイ

Société
Maison : Alchiminae
Nombre de vies : 5
Rang : roturière
Place dans la société: esclave de la famille Silva, et plus précisément d’Octave Silva
Animal de Compagnie : ---
Esclave(s) : ---

Magie

Animal-Totem : Kurln est un ours à collier, autrement dit sa fourrure est d’un noir ébène excepté un arc blanc comme la neige dessiné au niveau de son poitrail. Mesurant plus d’un mètre de long, pour un poids dépassant de peu la centaine de kilogrammes, Kurln, bien qu’adulte, est encore un jeune ours. Sage et humble de nature, il répond toujours présent pour guider Ulvia dans ses choix. En général, il ne se manifeste à elle que par le son de sa voix uniquement perceptible par notre amie. Ses apparitions devant elle sont donc des plus rares, preuve de son désir de lui laisser expérimenter un maximum la vie par elle-même. Mais en situation de danger, il est le plus prompt à agir, et ce dans la limite de ses capacités.
Magie : à débloquer en rp

Physique

Ulvia est une humaine dans la fleur de l’âge comme on peut en trouver des tas en ce bas monde. Elle n’a pas un physique des plus singuliers, et tout chez elle tend à une certaine normalité. Haute d’un mètre et cinquante-deux centimètres, Ulvia affiche une silhouette svelte aux formes discrètes mais ô combien bien présentes. Tout cela pour un poids avoisinant les quarante-sept kilogrammes, ce qui est somme toute idéal pour une demoiselle comme elle.

Au niveau de sa constitution, Ulvia est loin d’être excessivement musclée. Elle n’est certes pas une empotée et sait se montrer habile de ses dix doigts. Mais sans l’aide de son esprit-totem, pour les travaux ne nécessitant que de la force pure et dure, il vaut mieux passer le flambeau à quelqu’un de plus costaud. Toutefois, Ulvia a de bonnes jambes et sait courir vite lorsque la situation le demande. Elle démontre par ailleurs aussi un excellent sens de l’équilibre et de l’orientation, à un tel point qu’on pourrait par moment la croire dotée d’un sixième sens.

Ulvia a une peau légèrement basanée, de naissance blanche immaculée, cette dernière aura fini par prendre cette teinte à force de travailler sous un soleil battant et d’arpenter maintes et maintes fois plaines, forêts et montagnes à la recherche d’herbes, d’écorces et autres denrées naturelles. Et c’est à force de tout ce travail et toutes ces escapades qu’Ulvia a également fini par troquer sa peau de bébé de naissance contre une peau rugueuse et sèche qu’elle se doit souvent d’hydrater. Cette même peau qui est clairsemée par endroit de petites cicatrices, tristes trophées et souvenirs de chutes et d’accidents survenus lors de ses cueillettes en terre sauvage.

Ulvia a sinon de longs cheveux verts sapins, autrefois ces derniers étaient une véritable horreur et la faisaient ressembler à une bête sauvage. Mais une fois entrée au service de la famille Silva, Ulvia put bénéficier d’une coupe plus harmonieuse. A l’avant ses cheveux sont coupés mi-longs afin de venir encadrer harmonieusement son visage. A l’arrière leur longueur fut conservée en une longue, grosse et impressionnante tresse. Pour Ulvia, ne pouvant rien posséder étant donné sa condition d’esclave, ses cheveux constituent un inestimable trésor.

Pour le reste, Ulvia a un visage arrondi assez peu expressif, en effet chez elle tout se passe à l’intérieur, et rien ou presque ne transparait à l’extérieur. Toutefois nullement dénuée d’émotions, il est facile de la voir pâlir d’effroi ou rougir d’embarras. Mis à part çà, Ulvia possède des yeux bruns clairs, des cils et des sourcils naturellement épais, un petit nez pointu et une bouche au sourire discret. Souvent perdue dans ses pensées, son regard peut vous sembler vide. De par sa démarche et ses mimiques, Ulvia donne souvent l’impression d’être quelqu’un de réservé, peu accessible et déconnecté de la réalité.

Quoi qu’il en soit, malgré sa condition d’esclave. Ulvia est assez soucieuse de son hygiène et prend toujours bien soin de se décrasser une fois revenue de ses expéditions. Bien qu’elle ne cherche pas spécialement à plaire, Ulvia aime se sentir propre et présentable. Et au niveau de ses vêtements, la même rigueur est de mise. Toutefois ses possessions sont modestes et choisies par son maître. La plupart de ses vêtements sont de couleurs modestes et peu voyantes, le but étant de passer inaperçue et de ne pas avoir la prétention de se croire plus belle qu’une autre.

A noter que pour son apparence physique, si Ulvia accepte et applique toutes les exigences de son maître. Il y a une chose pour laquelle elle se refuse éperdument. En effet, on peut remarquer au niveau de ses poignets et de ses chevilles d’imposants bracelets en métal. Ces derniers étaient au départ des menottes destinées à entraver ses déplacements et à lui éviter de fuir. Désormais leurs chaînes sont brisées afin de permettre à notre amie d’exécuter au mieux son travail, toutefois les anneaux, eux, sont restés. Symboles de sa condition d’esclave et de son statut inférieur, Ulvia refuse de s’en défaire par respect envers son maître, et preuve de son plus profond dévouement.

Mental

Ulvia est une fille ayant été conditionnée dès son plus jeune âge, son statut d’esclave lui est profondément ancré dans la peau, et jamais, ô grand jamais, elle viendrait à se penser plus importante et méritante que ses maîtres ou de toutes autres personnes libres. « Je suis votre esclave, votre obligée, je vous appartiens corps et âme. » Voilà la phrase auto suggestive, endoctrinante, entendue de sa mère elle-même esclave et qui lui est restée gravée dans son esprit, son subconscient. Ulvia est bien au courant des différentes règles sociales régissant le monde, et se montre très respectueuse de celles-ci, et ce même si ces dernières ne lui sont guère favorables. Il est clair que dans l’état actuel où elle se trouve, Ulvia se retrouverait complètement perdue si son statut d’esclave lui serait retiré du jour au lendemain.

Ulvia n’est pas une meneuse, c’est plus une suiveuse s’assurant d’aider au mieux son maître et toute autre personne qu’elle se voit obligée de servir. Non, prendre des initiatives n’est clairement pas un privilège accordé aux esclaves comme elle. Pourtant lorsque certaines libertés lui sont accordées, on peut aisément se rendre compte que notre demoiselle n’est pas dénuée d’une certaine intelligence et faculté d’apprentissage. Et ce malgré ses deux grands handicaps : son mutisme et son illettrisme.

Si pour le premier aucun remède n’existe en ce monde pour lui offrir une belle et mélodieuse voix ; pour le second, Ulvia sera toujours à même d’apprendre à lire et à écrire. Le tout étant de savoir si oui ou non, cette occasion lui sera accordée ; et si oui ou non, quelqu’un aura la patience et les compétences nécessaires pour lui enseigner. De ce fait pour le moment, c’est essentiellement par le biais de mimiques et de gestuelles bien précises qu’elle communique. Malheureusement pour notre amie, il n’est pas donné à tout le monde de maîtriser le langage des signes, et peu sont ceux prêts à se donner cette peine à son égard.

Ulvia est sinon quelqu’un de modeste, nullement cupide, elle sait parfaitement se contenter du peu qu’elle a et ne se montre absolument pas envieuse à l’égard des richesses et privilèges des autres. C’est une fille à la simplicité parfois déconcertante ; beaucoup ne supporteraient pas la vie qu’elle mène, mais dans son cas Ulvia a une volonté de fer. Elle sait parfaitement ce qu’elle veut, et sait agir sans prétention pour obtenir ce qu’elle désire. Et ce qu’elle désire par-dessus tout se résume en un mot : vivre.

Mais qu’est-ce que vivre pour elle ? Vivre pour elle, c’est à la fois : manger et boire à sa faim ; dormir à l’abri de la pluie et du mauvais temps ; se rendre utile auprès des autres ; avoir l’occasion de se promener en plein nature ; etc. … On remarque donc ici que tout ce qu’elle désire ne se résume qu’aux plaisirs simples d’une humble existence. Sa condition d’esclave lui apportant grosso-modo tout cela, elle se voit nullement la quitter.

Ulvia est par ailleurs calme et réfléchie de nature, clairement pas du genre à agir sur un coup de tête. Elle est plus du genre à analyser posément les situations qui se présentent à elle, d’un esprit très rationnel, elle sera la plus à même de conserver son sang froid dans les situations les plus délicates. Très observatrice et dotée d’une excellente mémoire sensorielle, Ulvia est capable de se souvenir de petits détails ayant pu échapper à d’autres. Etant également une grande curieuse, notre amie s’intéressera à tout ce qui est mis à sa portée.

Pour terminer, on peut également dire qu’Ulvia est une pacifique dans l’âme, sa façon de vivre montre qu’elle essaye au mieux d’éviter tout conflit. Sachez toutefois que ce n’est pas par couardise qu’elle fit ce choix. Non, Ulvia est une jeune fille capable de briller par son courage et sa témérité dans les situations les plus tendues. Elle n’est pas du genre à fuir les problèmes et ses responsabilités, par contre elle s’efforce d’éviter les indésirables.

En effet, comme pour tout le monde, il y a certaines personnes avec qui Ulvia ne peut tout simplement pas s’entendre. Déjà peu sociable à la base, son attitude se referme automatiquement face à des personnes trop imbues d’elles-mêmes. Aussi, Ulvia a tendance à extrapoler en faisant des ennemis de son maître, ses propres ennemis à elle. Mais mis à part cela, Ulvia est nullement incapable de nouer des liens avec d’autres personnes.

Histoire

Il est difficile de garder en mémoire toutes nos actions passées, certaines anodines sont vite oubliées tandis que d’autres plus pertinentes demeurent pour l’éternité dans nos songes. L’histoire d’Ulvia ne se construit donc qu’autour de brides de souvenirs, lui rappelant par moment tant des moments difficiles que des instants plus tranquilles. Et pour vous expliquer la vie que notre amie a menée jusqu’ici nous commencerons par le plus ancien. Pour cela, remontons plusieurs décennies en arrière, à un âge où Ulvia était encore ignorante du monde.

Ulvia se souvenait d’être installée à même le sol, les jambes en tailleur, elle manipulait entre ses mains différents cordages qu’elle croisait et nouait afin de confectionner petit à petit ce qui semblait être un filet de pêche. A ses côté une femme qui devait sans nul doute être sa mère, et qui s’afférait tout comme elle à cet ouvrage. Toutes deux étaient esclaves, et Ulvia avait neuf ans à ce moment là. Ce souvenir ne va pas plus loin, mais en se concentrant quelques détails lui revenaient comme le fait qu’elle se trouvait à l’intérieur d’une immense grange ; que ses poignets et ses chevilles avaient déjà hérité de ses lourds bracelets de métal ; et que, plus important, que son père était probablement le maître qui les exploitait.

« Ulvia ! »

Sursaut intérieur, imperceptible depuis le regard de l’homme qui venait de l’interpeler. Octave Silva, il s’agissait du maître qu’elle servait désormais. Ce dernier était le chef de la deuxième plus grande famille implantée sur les terres d’Anea. Jouissant d’une certaine importance au sein de la maison Alchiminae, ses actions pouvaient par moment influencer toute la communauté. C’était qu’il était également après tout aussi le guérisseur officiel de la famille royale, et à ce titre, c’est grâce à lui qu’une humble esclave comme elle eut le privilège de rencontrer ceux régnant bien au-dessus d’elle.

« J’ai besoin que tu ailles me chercher des écorces de Lapacho, un panier complet sera suffisant. »

Ulvia avait levé les yeux vers son maître, derrière son visage de marbre elle analysait chacun des mots qui venaient de lui être adressé. Cherchant à visualiser avec exactitude ce qu’Octave désirait, elle n’acquiesça qu’au bout de quelques secondes une fois certaine de la nature de sa mission. Elle agita ensuite doucement ses mains devant l’homme guérisseur suivant une séquence de signes bien précise.

« Non, il ne me faut rien d’autre. Tu peux partir tout de suite. »

Ce fut sur ces mots qu’Ulvia se mit en route pour la forêt bordant la ville capitale Aneava. Et ce fut par ce bref échange que nous pûmes apprendre un élément essentiel au sujet de notre jeune fille. Ulvia était née muette à cause d’une déficience génétique de ses cordes vocales. Et l’apprentissage du langage des signes, notre amie le doit à sa mère souffrant du même mal qu’elle. Quoi qu’il en soit atteignant la forêt, un autre souvenir du passé revint à son esprit.

Deux hommes entrain de s’échanger une poignée de main ainsi qu’une bourse bien pleine. Ulvia les connaît tous les deux, l’un était son présupposé père, quant à l’autre il s’agissait de Kylian Orlan, un jeune apprenti désireux de se faire une place dans la grande caste des guérisseurs d’Alchiminae. Ulvia se souvenait assister à la scène, et ce pour l’unique et bonne raison qu’elle était l’objet de leur transaction. Son père se débarrassait de l’une de ses esclaves afin de financer l’achat d’un nouveau bateau de pêche. Etrangement Ulvia ne se souvint pas d’avoir été triste ce jour-là, la relation qu’elle entretenait avec ses parents n’était pas comme celles que l’on pouvait retrouver dans les familles traditionnelles libres. De ce fait, elle ne s’était jamais sentie aussi liée à ces derniers qu’un autre enfant pouvait l’être aux siens. Et il devait en être sûrement de même pour ses parents, sa mère n’était d’ailleurs même pas venue la voir partir.

Mais à présent que cet évènement passé était loin derrière elle, Ulvia pensait que sa vente avait été une bonne chose pour elle. Car c’est en commençant en tant que simple cueilleuse au nom de Orlan qu’elle apprit les bases de l’herboristerie. Et si Ulvia n’apprit jamais à lire et à écrire, elle acquit toutefois de nombreuses connaissances sur les richesses naturelles des forêts, des plaines et des lacs. Si bien qu’il ne lui fallut au final pas plus d’une dizaine d’années pour que son savoir égale celui de son maître guérisseur. En effet, malgré ses handicaps, Ulvia se révélait être d’une grande intelligence, très observatrice, elle apprenait vite et cela ne passa pas inaperçu aux yeux de certains.

** Le vent souffle une étrange odeur là-bas. **

Ulvia venait de pénétrer à l’intérieur de la forêt, et après avoir marché plusieurs mètres à travers elle, la voix de Kurln résonnait dans sa tête. Son esprit totem s’adressait à elle pour lui signaler un probable danger. Plus réceptif à la nature qu’elle-même, Ulvia se fiait sans compter à son jugement. Fermant les yeux, notre amie essaya de se focaliser uniquement sur son sens de l’odorat afin de déceler ce qui avait perturbé la quiétude de son esprit protecteur. L’ours ne l’aurait pas interpelé sans raison, et après quelques minutes d’introspection, Ulvia finit par sentir l’odeur du feu lui piquer les narines. Un début d’incendie ? Il lui fallait qu’elle en ait le cœur net, la forêt étant le gagne-pain de la cité, elle ne pouvait se permettre de souffrir d’un incendie.

** Sois prudente. **


Kurln, un ours à collier, son animal-totem. La première fois que celui-ci lui était apparu, Ulvia venait de passer le cap de son premier quart de siècle. Et notre amie se souvenait encore à quel point cette rencontre l’avait autant intriguée que fascinée. N’ayant jamais eu personne pour lui apprendre l’essence de la magie, ce fut au côté de son animal protecteur qu’elle en apprit les rudiments. Mais bien que ses connaissances furent affûtées, sa maîtrise, elle, demeura latente. Ulvia n’avait pas encore gagné la maturité nécessaire pour s’éveiller à la magie, et il y avait fort peu de chance qu’elle y parvienne seule, malgré le fait que Kurln sentait un haut potentiel magique couver en elle.

** Un simple feu de camp. **

Oui, un simple feu de camp dont le vent avait orienté la fumée jusqu’à elle et lui avait fait croire à un feu d’une plus grande ampleur. Mais ce dernier était visiblement bien maîtrisé par un attroupement de jeunes chasseurs. Ces derniers ne la virent pas et fort heureusement, car même pour elle qui appartenait à la famille Silva, il était toujours dangereux pour une femme de se promener seule. Et le danger était d’autant plus grand lorsque cette dernière jouissait déjà d’un statut d’esclaves, le vol et la traite d’humain restant malheureusement une pratique récurrente en ces temps difficiles. Délaissant ces individus, Ulvia se remit en quête de ses écorces de Lapacho. Se faisant les souvenirs de sa première rencontre avec Octave Silva lui revinrent à l’esprit, treize ans, cela faisait déjà à présent treize bonnes années qu’elle était entrée à son service.

Ulvia venait d’avoir ses vingt-neuf ans lorsqu’elle passa une nouvelle fois d’un maître à un autre. Ce coup-ci son maître l’avait cédée pour payer son adhésion au sein du cercle de guérisseur de la famille Silva. Une esclave comme elle, ayant de nombreuses connaissances sur les plantes et étant incapable de les transmettre pour cause de son illettrisme et mutisme, ne pouvait être que forte appréciée en ces temps délicats où les différentes castes de soigneurs se faisaient pratiquement la guerre pour monopoliser les meilleurs marchés médicaux. Ce fut entre les mains de Lanae Silva qu’elle finit dans un premier temps, mais rapidement cette dernière l’offrit à son neveu comme cadeau pour ses deux cents ans. Ulvia se souvenu que ce dernier s’était au départ montré récalcitrant à l’idée d’avoir une esclave à son service. D’une grande bonté, il avait toujours été contre l’esclavage et ses dérives, et voilà que sa tante le forçait par ce présent à accepter ces mœurs de leur société. Par la suite, voyant qu’Ulvia faisait de l’excellent travail, il finit par l’accepter et la traiter comme une assistante, n’hésitant pas à lui transmettre son savoir dès que notre jeune amie manifestait un peu trop son intérêt pour ses recherches et préparations pharmaceutiques.

« Ah ! Te voilà déjà de retour. Avec un panier plein, c’est parfait. »

Ulvia tendit le panier vers son maître tout en inclinant sa tête, une fois que ce dernier s’en fut saisi, elle releva les yeux. Octave la toisait du regard, il semblait sur le point de lui dire quelque chose, mais il se ravisa au dernier moment, préférant partir préparer les écorces qu’Ulvia venait de lui ramener. Une autre journée semblable aux précédentes s’apprêtait ainsi à s’achever, sans qu’aucun évènement majeur ne soit venu troubler la tranquillité de l’humble vie qu’elle menait au côté de son maître.

Vous
Votre pseudo : Hideyo
Où avez-vous connu le forum : Via les top-sites !
Que pensez-vous du forum : Un contexte original et vaste, un design simple aux couleurs agréables, bref j'espère pouvoir agiter longtemps ma plume parmi vous.




Dernière édition par Ulvia le Dim 3 Jan - 8:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selawyr Loewyn
avatar

Dirigeant Bellator

Messages : 617

Carte d'identité
Magie: Feu & Fumée & Lumière
Palier de Puissance:
17/20  (17/20)
Métier: Chef de la maison Bellator
MessageSujet: Re: Ulvia {terminée}   Sam 2 Jan - 18:52

Bienvenue parmi nous Ulvia ! Et merci pour ces compliments, ça fait plaisir à lire <3

Je valide d'ors et déjà ton histoire, parfaitement ancrée à l'histoire du forum et tout à fait cohérente vis à vis des personnages utilisés (Lanae me souffle à l'oreille que le coup du cadeau serait tout à fait son style Very Happy )
J'ai hâte de lire la suite pour en apprendre plus sur Ulvia ! Et j'espère qu'on aura rapidement un Octave pour t'accompagner, ce serait chouette : )

Si tu as des questions, n'hésite pas à me solliciter !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Ulvia {terminée}   Sam 2 Jan - 19:52

Merci Selawyr, je suis contente et soulagée que mon histoire convienne. Il n'y avait pas de prédéfinis me plaisant, or voulant un personnage un minimum impliqué dans la politique, je me suis permis quelques libertés vis-à-vis des autres personnages. Et aimant commencé tout en bas de l'échelle pour ensuite gravir les échelons, c'est en tant qu'esclave que je débuterai parmi vous.

J'ai sinon rajouté la description physique d'Ulvia.
Le reste suivra ce soir, ou demain matin au plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Selawyr Loewyn
avatar

Dirigeant Bellator

Messages : 617

Carte d'identité
Magie: Feu & Fumée & Lumière
Palier de Puissance:
17/20  (17/20)
Métier: Chef de la maison Bellator
MessageSujet: Re: Ulvia {terminée}   Sam 2 Jan - 19:56

Elle va avoir beaucoup de travail devant elle, mais c'est intéressant, on va voir comment cette petite muette va se débrouiller Razz

Ca marche, préviens moi lorsque ce sera fait o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Ulvia {terminée}   Sam 2 Jan - 21:41

C'est sûr que cela ne se fera pas en un jour, surtout qu'elle n'en a nullement envie pour le moment. Mais bon cela changera au fil des rp's.

Quoi qu'il en soit, j'annonce la fin de ma présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Selawyr Loewyn
avatar

Dirigeant Bellator

Messages : 617

Carte d'identité
Magie: Feu & Fumée & Lumière
Palier de Puissance:
17/20  (17/20)
Métier: Chef de la maison Bellator
MessageSujet: Re: Ulvia {terminée}   Sam 2 Jan - 22:02

C'est parfait ! Je te valide donc avec plaisir Wink

Tu peux désormais créer ton carnet de bord et commencer le rp ! o/

Edit : D'ailleurs, si tu souhaites que je rajoute une mention vis à vis de Ulvia dans la fiche de Octave, tu peux me contacter ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ulvia {terminée}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ulvia {terminée}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novam Vitam :: PRESENTATIONS :: Inscriptions :: Les Abandonnées-