Partagez | 
 

 Groupe 2 - l'Adroit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Groupe 2 - l'Adroit   Dim 10 Juil - 15:36

Les rumeurs concernant une île paradisiaque qui aurait été récemment explorée ont parcourues Erya à la vitesse de l'éclair. L'on dit que cet endroit inexploré contiendrait plus de richesses que toutes celles que les Eryens possèdent à l'heure actuelle, qu'elle serait peuplée de monstres gigantesques qui garderaient ces trésors... Mais il ne s'agit que de rumeurs, des ragots qui ont circulé entre les bouches et les oreilles du peuple, qui se sont déformés, amplifiés, ne contenant au final qu'une petite once de vérité masquée par le reste. Au final, hormis pour les habitants de Tyr qui sont aux premières loges, ceux des autres villes ont rapidement oubliés tout cela, se concentrant sur des choses plus importantes, plus proches. Evidemment, cela ne fut pas le cas dans les grandes demeures, dans les chateaux et les palais. Les maisons apprirent unes à unes ce qui s'était passé dans le Port des Sages ce jour là, ce que les soldats ont découvert en fouillant le navire de ces explorateurs. La curiosité, couplée à l'appât du gain, poussa les grands noms de l'île à contacter les Magia afin d'en apprendre plus. Des discussions officielles suivirent rapidement entre les différentes maisons, l'affaire prenant de l'importance. Afin de garder la situation sous contrôle ainsi que d'éviter qu'une maison soit plus favorisée qu'une autre, le Comptoir du Dragon fut pris à parti et intervint en tant qu'arbitre. Une requête officielle leur fut envoyée afin qu'ils interviennent activement au sein de la future expédition : en échange de navires et de marins aptes à les faire naviguer sur des eaux inconnues, ils auraient l'exclusivité des futures voies commerciales qui pourraient se former entre cet îlot et l'île d'Erya. Les dirigeants acceptèrent rapidement ce marché, voyant d'un bon oeil la possibilité d'étendre leurs voies et d'accéder à de nouvelles richesses : le jeu en valait la chandelle.

C'est ainsi que Loup et Noah, frères jumeaux et membres du Comptoir depuis leur jeunesse, ont été envoyés au Port des Sages, aux commandes de leurs bateaux respectifs. Loup est le commandant de l'Adroit depuis plusieurs décennies ; un navire commercial relativement léger et des plus manoeuvrable, qu'il sait piloter où qu'il soit. Noah, lui, est encore un jeune commandant se trouvant à la barre de l'Ambitieux : un navire commercial neuf, plus imposant mais qui se veut tout aussi fluide dans sa conduite. Néanmoins, il n'a pas encore fait ses preuves. Accompagnés de leurs équipages respectifs - et au complet - les deux hommes ont rejoint le Port des Sages le jour convenu. Prêts à naviguer sur de nouvelles voies, à explorer l'inconnu, seulement guidés par les notes éparses d'un aventurier ainsi qu'une carte maritime noircie de griffonnages.

- Amenez la passerelle ! Que nos invités nous rejoignent sans perdre de temps.

Tandis que les marins préparent les navires pour que tous puissent monter à bord, Loup prend le temps de lire la liste de ceux qu'il attend à bord. De grands noms vont bientôt fouler le sol de son navire puisque parmi eux, en première ligne et en lettre capitale, se trouve les noms des dirigeants des maisons Magia et Alchiminae. Il ne connaît pas les autres personnes qui seront présentes, mais il se doute qu'il y aura là un mélange hétéroclite entre guerriers, savants et autres ingénieurs... Son frère jumeau, sur son propre navire, se fait la même réflexion : ils vont devoir être à la hauteur de la réputation du Comptoir du Dragon, qu'ils vont en partie représenter lors de cette expédition...

Les dés sont jetés.

Ordre de post:
 


Dernière édition par PNJ le Ven 29 Juil - 16:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walt Coleman
avatar

Bellator

Messages : 29

Carte d'identité
Magie: Fiyaaah
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Chômage technique
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Mar 12 Juil - 22:44

La journée commença  comme toutes les autres, je partais chercher mon courrier, pas que je m'attende à recevoir quelque chose vu que je ne possède que très peu d'amis assez fous pour me donner des nouvelles alors que je suis recensé en temps que criminel de la maison mais plus parce que j'ai besoin d'une raison pour traîner en ville et attaquer quelques gardes, pas que ce soit utile mais ça me donne l'impression d'affaiblir l'armée Bellator même si ils en récupèreront des dizaines le même jour. À ma grande surprise, une lettre était adressée à mon nom, un autre problème se pose, mais parents m'ont emmené dans une école spécialisée en magie et donc je ne sais pas lire, j'aurais pu allé dans une bibliothèque, mais le fait que ce soit une lettre officielle tamponnée du sceau du comptoir du dragon est une excellente excuse pour déranger un noble et peut être de l'assassiner chez lui. Je pars donc dans les quartiers riche où une sorte de haut bourgeois a établi son domaine, c'est une immense maison avec des jardins bien entretenus, il doit bien vivre, je frappe donc à la porte car l'infiltration, c'est pour les laches et je vis un valet se présenter à moi

Le baron de Mortelame ne reçoit pas de visite aujourd'hui

C'est très urgent et je dois lui en parler en personne

Si c'est aussi important, vous pouvez entrer

C'était plus facile qu'attendu, une fois dans son bureau, je fus attention à ce que l'hommequi m'avait accueilli se soit éloigné de la porte pour m'adresser à ce noble qui semblait avoir 130 ans tout au plus

Cette lettre a été écrite par le comptoir du dragon et j'ai quelques problèmes pour... *humhum* déchiffrer le contenu

Vous ne l'avez pas ouverte, dites plutôt que vous ne savez pas lire

Mais c'est qu'il se moque de moi en plus, si ce n'était pas le seul qui pourrait changer ma vie, car oui une lettre du comptoir du dragon pourrait contenir ce que je recherche le plus, mon cœur palpite à mesure qu'il lit la lettre, il parle du port et s'enfuit en courant avant la fin de la lettre, il m'a piégé, je pensais qu'il avait déjà tout, un bo'd en arrière me permis d'éviter les flèches qui sont sorties du mur ainsi que la trappe qui s'était ouverte, mais à peine le temps de sortir de son bureau que des gardes en armure de patrouille me bloquèrent, pour la première fois depuis un certain temps, je suis dépassé, je me rue sur l'un d'eux à qui je rompt les cervicales pour m'en servir comme bouclier de chair avant de poursuivre le baron qui doit partir vers le port, j'arrive à lui sauter dessus juste au bon moment, je lui met un coup violent dans son ventre pour qu'il lâche la lettre que je récupère, puis après avoir jeté un oeil autour du port, lui inflige le coup final et récupère sa cape avant qu'elle se tâche de sang, je m'éloigne du cadavre en enfilant la cape de manière à ce que personne ne voit mon collier avant la fin du périple. J'arrive donc au port au moment où la princesse Selawyr semble lancer un discours dont j'ignore le but, mais je comprends un peu mieux le but de ma venue, après avoir été recensé pour le voyage, je me posais une question assez importante à laquelle le discours de la princesse Selawyr avais répondu, il faudra amener ses propres ressources.

Deux semaines plus tard, je partit la veille au soir histoire de pouvoir être là quelques heures avant le grand départ, avec un sac rempli de viande de cerf, d'ours (certains disent que c'est dangereux mais moi je dis que ça entraîne l'estomac et qu'on ne peut pas se dire résistant autrement) et de quelques poissons, ainsi que quelques gourdes remplies d'eau de la rivière aux environs des Monts Venteux, une légère chaleur se produisait dans mon ventre, ne parvenant pas à distinguer le bonheur apporté par la difficulté du périple à la joie que rapportera la reconnaissance de la réussite qui pourrait mener à une possible immunité devant la loi, dans le bateau que j'allais emprunter, je ne vis qu'une seule tête de chef de maison, Adrien Wygaard, mais bon je n'ai pas d'opinion sur lui alors tant qu'il ne me gène pas, il ne verra ma lame que lorsqu'elle sera rengainée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hassan Aliven*
avatar


Messages : 39

Carte d'identité
Magie: Electricité & air
Palier de Puissance:
14/20  (14/20)
Métier: Dirigeant des Magia
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Mer 13 Juil - 15:15

Décidément, je ne m'attendais pas à ce qu'autant de monde réponde à mon appel. Une foule s'était formée au port, composée de personnes aux allures tout aussi extravagantes les unes des autres. Dans le tas, je pouvais distinguer quelques militaires et chercheurs,mais surtout un grand nombre de mercenaires qui donnaient l'impression d'être prêt à en découdre. Sans oublier bien évidement, la présence de trois des quatre dirigeants de maison, ce qui n'était définitivement pas une mince affaire pour leur maisons respectifs. Laisser autant de postes libres dans les hautes sphère allait irrévocablement se faire ressentir au niveau de l'équilibre des pouvoirs, mais cela ne semblait pas faire partit des inquiètudes des Bellator et des Alchiminaie. A mon avis, leur regard devait être fixé sur le prestige qu'allait apporter la découverte de ces nouvelles terres, à l'instar de notre maison qui souhaitait avant tout apporter du renouveau dans notre culture.

C'était également une course vers la conquête que nous menions les uns contre les autre. Ce qui naturellement, nécessitait la présence des chefs de maison sur place, afin de permettre une meilleur communication dans les différentes hiérarchie. Cependant, pour le moment, tout un chacun devait garder pour soit-même ses sombres pensées, et cela pour le bien être de notre coopération.

Mon regard balaya rapidement la zone, remarquant quelques groupes de combattant et de chercheurs qui s'étaient mit en route vers les navires. Quelques têtes familières se baissèrent en passant à mes côtés, je répondis à leur salutation d'un hochement de tête avant de les voir continuer leur route vers leur transport respectif.

Plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi, entre les hurlements des capitaines et les baragouinement des matelots, sans oublier les discussions qui se avaient lieu entre les passagers de chaque navire. Pendant ce temps-là, ma silhouette restait posée entre les deux passerelles, patientant le temps que tout le monde soit monté à bords. Et profitant de mon positionnement afin d'examiner au mieux les personnes qui montaient à bords. Comptant dans mon esprit combien d'entre eux étaient des combattants et combien ne l'était pas. Mémorisant également leurs armes et leurs spécialités, afin de pouvoir en faire le meilleur usage une fois que le besoin s'en fera ressentir.

A cet instant précis, une voix famillière m'interpella. Mon esprit la reconnue avant même que mon visage ne se soit tourné dans sa direction. Ce qui était légitime, vu que je venais justement de l'entendre la veille. Mais pourtant, l'effet qu'il me faisait aujourd'hui n'avait absolument rien avoir avec celui d'hier.

« Selawyr. Je vous remercie d'avoir eu la générosité de répondre à mon appel. Les magia ont une dette envers vous et votre peuple. »

Les bras joints et le regard lévitant entre les oreilles délicats de mon interlocutrice et la foule qui se tenait derrière-elle. Je fis de mon mieux afin que notre discussion puisse correspondre au maximum au stéréotype des échanges entre nobles. L'envie de la serrer dans mes bras n'était pourtant pas des moindre, mais ce n'était ni le bon moment, ni le bon endroit pour se montrer intime avec elle. Surtout que je n'avais aucune idée de ce qui pouvait bien se tramer dans sa tête.

Sans y réfléchir à deux fois, ma main gauche s'était tendue vers la première personne à être passée à mes côtés afin de se poser amicalement sur ses épaules. Rapidement, je fis un signe d'au revoir à la princesse des Bellator avant de chuchoter aux oreilles de l'inconnu.

« Désolé, mon ami !! Mais, j'avais vraiment besoin de partir. Je... je... »

Ma voix s'évaporait petit à petit, tendit que les mots venaient à me manquer. Cette situation n'était certainement pas à mon avantage, mais mon visage larmoyant ne portait plus vraiment d'intérêt à l'image que j'étais entrain de laisser aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Jeu 14 Juil - 20:36

Adrien Wygaard arriva vers "l'Adroit", il savait que comme l'avait prédit ses espions, il serait le seul Alchiminea à bord et qu'il y aurait deux bateaux. Heureusement un Silva irait sur l'autre, doucement Adrien s'approcha de Lanea et lui donna un papier. Même s'il aurait largement préféré venir incognito il est quand même mieux qu'il prouve son identité à Silva .

Lanea ce parchemin atteste ton droit aux affaires pour la Maison. Si on demande une offre pour exploiter Terra Incognita comme on l'appelle tu peux proposer jusqu'à 90 tonnes de Safran d'albizia, si ton navire arrive avant le mien, cette épice vaux une fortune et est très prisée des Nobles surtout pour sa difficulté pour la faire aussi l'albizia nacré ne pousse que dans nos terres.
S'ils refusent on a une bonne dizaine de centaine de pierres précieuses en tout genre mais pas plus de 900! Je te fais confiance, bonne chance.


Adrien alla rejoindre le quais de "l'Adroit" sans que la Silva ne put l'interpeller. Il vit un homme qui lui semblait familier, il s'écartait de la Bellator qui n'avait pas encore répondu à son message, il préféra attendre l'arrivée à Terra Incognita pour parler avec elle.
Cependant cet homme était le Roi Magia, Adrien s'en approcha et lui coupa le chemin, approcha sa main en espérant qu'il la serrerait et commença à lui parler .


Mon cher Hassan, je dois vous dire que ce voyage pourrait arranger quelques petits soucis de route, j'ai récemment envoyé un messager vous voir mais il semble désormais inutile
*Adrien fais un signe de déguerpir de la main à un homme venu aborder Hassan (le messager)*
Donc je vais vous demander si une petite réunion sur ce navire ne serait pas envisageable pour régler quelques problèmes sur nos terres, arrivés à Terra Incognita Loewyn pourra se joindre à nous étant donné que la Reine des Inventors semble indisponible, pour un petit conseil.
Qu'en dites-vous? Hum si vous acceptez rejoignez ma cabine demain soir.
*Lui donne le numéro de sa cabine*


Adrien va finalement voir Selawyr après quelques minutes avec Hassan, car il était très pressé depuis qu'il l'avait vu.
Il frappe deux coups de main et Topsy et Hurston arrivèrent avec quelques bagages, il gardait toujours sa valise à roue avec lui. Il claqua des doigts et par habitude, Topsy lui donna une modeste cage de métal doré dans laquelle était perchés une vingtaine d'oiseaux.


Si vous n'en avez pas emmenés, prenez-les pour qu'on discuter de bateau en bateau. Je pense que vous avez reçu un message pour le conseil. Si nous pouvions tout planifier durant ce voyage voir commencer le conseil, une fois à Terra Incognita comme on la surnomme ça pourrait avancer considérablement la procédure.*il pose la cage à oiseaux à ses pieds.* voilà sinon libérez-les ils en seront ravis, je dois m'avancer vers mon bateau .

Adrien était assez stressé et très pressé il perdait même sa politesse pour les affaires, mais c'était de la plus haute importance : C'était de la diplomatie Inframaisons enfin presque vu que la Dirigeante Inventor semblait absente. Mais les choix seront assez justes pour qu'ils s'adaptent aux Inventors sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Ausulf Ekberson
avatar

Errantia

Messages : 122

Carte d'identité
Magie: Air
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Troubadour
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Jeu 14 Juil - 23:32


Les rumeurs vont généralement bon trains et le vent est le meilleur porteur de tous les murmures. Le poète aurait été un excellent espion s'il n'avait pas aucun intérêt dans les politiques de chaque Maison. Cependant, il se tenait toujours aa la page quant aux nouvelles et aux alliances alors celle-ci ne risquait pas d’être l'exception. Il s'en serait voulu toute sa vie si jamais cela avait été le cas car il s'agit de l’opportunité du siècle !
Il n'a jamais vraiment eu d'envies en dehors de celle de chasser et de chanter. Mais s'il y a bien une chose qu'il adore encore plus que celle du sang coulant dans sa gorge ou encore de celle des acclamations silencieuses d'un public enchantée, c’était l'inspiration. Et l’idée d’écrire une histoire qui resterait pour toujours gravée dans les mémoires l'excitait tellement qu'il n’était pas étonnant que les vents soient restés silencieux jusque laa. Il n'avait plus qu'un désir qui habitait son corps et qui entrainait des vibrations dans chacun de ses muscles : entrer dans l'aventure pour que chaque action héroïque ou lâche, calculée ou nourrie par la passion, soit retranscrite en vers. Les siens, si possible.
Il s’était donc immédiatement rué vers le port de Tyr et sa déception était immense quant il se rendit compte que seulement deux bateaux avaient été préparée pour cette mission, limitant ainsi le nombre possible de passagers. Il se devrait d'agir vite et de se montrer plus intelligent que les autres mais il était persuadé que cela ne serait pas un problème. Apres tout ce qu'il avait vécu, tout ce qu'il avait appris, après Horizon-sur-mer aussi, il n'y avait aucun doute qu'il saurait se rendre indispensable.


Le musicien était arrivé avec un peu d'avance, seulement trois jours pour être exact, et il comptait utiliser ce temps pour analyser ses chances de réussite et obtenir les noms de ceux qui avaient automatiquement leur nom d'inscrit sur les bateaux. Il se concentra très vite sur le bateau nommé l'Adroit car le capitaine était déjà connu et il n'aurait pas besoin d’être caressé dans le sens du poil. Le débutant de l'Ambitieux sera beaucoup trop zélé, c’était la première mission dont on lui donnait la charge en tant que capitaine. Il ne valait mieux pas perdre de temps avec lui. Et qui a des oreilles pour entendre obtiendra très vite tout ce qu'il veut savoir, le tout étant de savoir trier ce qui était vrai de ce qui était inventée. Mais en tant que conteur, ce n’était vraiment pas ce qu'il y avait de plus compliqué pour lui.
Il s'installa près du port et se mit aa chanter régulièrement les louanges des premiers héros, la mort étant le prix de leur incroyable découverte : Terra Incognita. C’était aa son tour de rajouter et de nourrir les rumeurs, le meilleur moyen pour que la vérité se presse et hurle ce qu'elle avait aa dire. Il inventa que le premier équipage parti était en fait en mission pour retrouver la grande Cirahuir. Le lendemain, il raconta aa qui veut l'entendre, surtout s'ils étaient assez imbibés d'alcool, que leur mission secrète avait toujours été d'abandonner des prisonniers sur une ile déserte. Le seul problème avait été qu'il s'agissait d'un continent et non d'une ile.
Les mensonges étaient de plus en plus gros et les detraqueurs de plus en plus nombreux. Il n'apprit pas grand chose sur la première expédition mais il obtint des réponses sur celle qui s'organisait : le maitre des Magia était l'instigateur de cette nouvelle aventure et le Comptoir des Dragons s’était prêté au jeu. Sur les trois autres Maisons, seules deux avaient répondu présente et ils seraient tous représentées au port par leur dirigeant. La était sa chance ! Car un Errantia ne risquait pas d'entrer par la grande porte aa moins de s'allier avec une des puissances du plateau. Il apprit aussi très vite que le commanditaire, Hassan Aliven, embarquerait justement sur le bateau sur lequel il avait porté son dévolu. Comme quoi, parfois les vents lui sont aussi cléments !
Ne restait plus qu'a trouver une deuxième porte d’accès si jamais son plan principal n'arrivait pas aa aboutir. Apres tout, l’héritier des Magia ne serait pas sur place avant le jour du départ. Il ne restait donc plus qu'une course du soleil pour trouver une idée brillante... Il n'en avait que des étranges.
- Tue quelqu'un de l’équipage et prend sa place.
- Merci Cerel, n’hésite pas aa donner d'autres d’idées de ce genre.
Pour être entièrement transparent, il savait que ce serait son tout dernier recours. Le seul soucis étant qu'il n'avait jamais travaillé sur un bateau.
Bah ! Les autres vents sauraient s'exprimer si besoin. Il n'avait aucune illusion aa ce sujet...


Le jour tant espéré était arrivé. Le troubadour se devait d’être au meilleur de ses capacités car il n'aurait que peu de tentatives pour intégrer le bateau. Il s’avança sur le pont et regarda la masse de gens. Beaucoup d'entre eux n’étaient que des « pèlerins » venus assistés de leurs yeux aa ce qui sera, personne n'en doute, la plus grande nouvelle de ce siècle.
Le principal avantage aa être un barde relativement reconnu, c'est qu'il connait de près ou de loin chacun des grands des quatre maisons. La réciproque est loin d’être automatique, après tout il n'est pas le seul musicien de l'ile. Le désavantage est qu'il connait très mal le visage de ses adversaires, excepté les plus importants. Qu'il a eu tout loisir d’écarter durant les trois jours précédents. Un accident est si vite arrivé...
Il reconnu donc très vite le tant recherché Hassan et s’avança vers lui. Le destin semblait jouer dans son sens puisque le Noble posa sa main sur l’épaule du musicien, sans doute une excuse pour éviter de parler aa quelqu'un que le poète n'arrivait pas aa voir. Toujours est-il qu'une occasion se présentait et qu'il comptait en profiter si un homme aux allures de roi et aux attitudes de roturier ne l'avait pas expulsé pour parler aa Aliven : le dirigeant des Alchiminae.
Il attendit sur le cote pendant plusieurs minutes que les politesses entre nobles soient toutes échangées et son cerveau marchait aa toute allure. Que dire aa cet homme ? Comment se présenter ? Qu'est-ce qui lui assurerait sa place sur le bateau ? Les minutes passaient lentement pour lui, même si elles n’étaient que quelques unes aa s’amonceler jusqu'au départ de l'Alchiminae. C’était donc aa son tour d'entrer dans la partie et il devait se dépêcher ou quelqu'un d'autre lui prendrait sa proie. Et il devait aller vite car si le dirigeant Magia lui disait non, il n'aurait que quelques heures pour s'immiscer dans le bateau.

Une révérence.
- Vous m'avez appelé votre ami et sans doute votre instinct ne vous a pas trompé. Je doute que vous m'ayez reconnu mais mon nom est Ekberson et j'ai déjà eu l'immense privilège de jouer aa votre Cour.
Pause dramatique. Regard inquisiteur. Le temps presse.
-  Il serait normal que vous ne vous rappeliez pas de moi. Et je sais que vous êtes grandement sollicité en ce jour de départ. Mais laissez-moi vous poser une question ! Non, deux très simples questions!
Il se relève et sait qu'il doit jouer le tout pour le tout. Ce qui peut ressembler aa de l’intérêt dans l'oeil de son interlocuteur peut très vite disparaître.
- Tout d'abord, avez-vous pensé aa prendre un chroniqueur pour cette expédition ? Et saura-t'il retranscrire toute l'importance que vous avez dans sa réalisation?
Et surtout agir comme s'il n'avait pas vu les larmes sur le visage du Noble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assad Valkyrian
avatar

Bellator

Messages : 78

Carte d'identité
Magie:
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Général
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Dim 17 Juil - 10:03



Bien qu’il est énormément parcouru l’ile, Assad n’avait que peu visité Tyr, la capitale des Magia. Farah n’était pas d’une grande aide également, car c’était la première fois qu’elle venait ici. Pourquoi étaient-ils ici ? La réponse est simple, l’appel de l’aventure et l’excitation de l’inconnue !

Plusieurs semaines plus tôt, les Magia avaient découvert l’existence d’une ile, une terre où richesse et danger abondaient. Ne pouvant garder ça secret plus longtemps et ne voulant pas non plus créez un incident diplomatique en étant les seuls habitants d’Erya à explorer cet atoll. Ils avaient décidé de faire une expédition avec toutes les Maisons, sous la tutelle du Comptoir du Dragon qui prêtait navires et équipages en échange de l’exclusivité de la voie commerciale qui pourrait exister entre cette Terra Incognita et Erya.

Assad avait donc été chargé par la reine Selawyr de choisir des Bellator susceptibles d’être utiles pour l’expédition. Il avait choisi de multiple profil pour maximiser leur chance de réussite. Des riches, des pauvres, des soldats, des gladiateurs ou encore des gens doués pour l’organisation, tout ce beau monde avait répondu à l’appel et s’étaient regroupé à Castyr pour faire le voyage ensemble.

Juste avant le départ, Wyrim était venu voir Assad pour lui demander de veiller sur Selawyr à sa place.

Bien sûr petit, Farah et moi ferons attention à notre reine. Répondit Assad et lui donnant une tape amicale dans le dos. Concentre-toi sur ce qu’elle t’a demandé de faire, Selawyr est entre de bonnes mains !

C’est avec ces paroles se voulant réconfortantes qu’Assad monta Zeral et rejoignit le cortège, en se positionnant non loin de la reine des Bellator, avec Farah à ces côtés. Le voyage dura deux longues semaines et une fois arrivé à Tyr, ils pouvaient se reposer avant le grand départ dans une zone inhabité prévu par les Magia pour le convoi Bellator.

Étant Général de l’armée et Bellator, Assad avait la possibilité de séjourner au Palais de l’Onde Bleu. Il fit également entrer Farah, être amie avec un Valkyrian permet d’ouvrir certaine porte. C’est la veille du départ, alors qu’ils étaient en train de diner au palais, qu’ils rencontrèrent une certaine Ai-Li Fang, qui tenait une boutique d’apothicaire à Theonova. Ce nom lui disait quelque chose, Elsarys lui avait parlé d’une Alchiminae très douée pour faire des onguents, remèdes et autres décoctions vivant dans la capitale Eryenne. Assad lui demanda alors si cette jeune femme à la tenue provocante était bien cette personne. Elle répondit par l’affirmative et rajouta même qu’elle connaissait la clinique des Archarine, la famille d’Elsarys.

Le lendemain, Assad et Farah prirent une calèche, c’était la manière la plus simple pour eux de ne pas se perdre, mais aussi de se rendre au port des Sages, c’est d’ailleurs dans leur moyen de locomotion qu’ils retrouvèrent Ai-Li. Elle avait revêtu une tenue bien plus pratique pour le voyage, mais n’enlevait rien à son charme.

C’est donc avec ces deux charmantes demoiselles, qu’Assad arriva au quai où de chaque côté était arrimé l’Adroit et l’Ambitieux, les deux navires prêtés par le Comptoir du Dragon. Le quai grouillait de vie, entre les matelots faisant des aller-retour pour déposer matériel et vivre dans les bateaux et les explorateurs faisant leurs adieux à leurs familles ou discutant entre eux, un parfum d’aventure se mêlait à l’odeur de l’iode.

Selon le plan de répartition donné à chacun des membres de l’expédition, Farah devait se trouver sur l’Ambitieux et Assad ainsi qu’Ai-Li sur l’Adroit.

Je vais voir si mes potions et mon matériel de recherche sont intacts. Dit Ai-Li. Dame Oundar, je vous dis bon voyage, nous nous reverrons sur cette Terra Incognita. Général Valkyrian, je vous revois sur le navire.

Après une révérence, elle quitta la compagnie des Bellator pour se diriger vers des caisses non loin de l’Adroit. Les deux amis avancèrent côte à côte, esquivant et évitant les matelots aux bras chargés.

Fais attention à la petite Selawyr. Dit Assad en s’arrêtant devant la passerelle de l’Adroit.
Non, je vais la laisser se faire égorger pour un mec ! Ironisa Farah. Bien sûr que je vais faire attention à elle ! Avec moi à ces côtés elle ne risque rien et puis tu lui as appris à se battre, alors aucun souci. Et toi, fais attention aux autres rois et surtout à l’ancien fiancé de notre reine !
Oui, même si je pense que leur Maison le fait déjà. On se revoit une fois sur terre et fait gaffe avec ton mal de mer !
Hé, hé ! J’ai demandé un stock à Ai-Li hier soir ! Dit-elle en montrant une bouteille de verre, qui contenait un étrange liquide, qu’elle avait gardé en main.

Ces deux frère et sœur d’arme se séparèrent, Farah faisant une accolade à Assad. L’un comme l’autre rejoignit le navire qui leurs avec été assigné avec une pensé, celle que la prochaine terre qu’ils fouleront, ne sera pas Erya.



J'écris en #009933 et Farah en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Orruduraz
avatar

Bellator

Messages : 38

Carte d'identité
Magie:
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier:
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Dim 24 Juil - 19:01

Les rumeurs circulent vite dans les cités. A Castyr comme ailleurs, s'il vous prends l'envie de parcourir les rues marchandes, soyez prêts à en apprendre plus sur la vie de vos voisins en 5 min que sur le maniement d'une épée en 20 ans. Ici un haut-gradés se marie, là un bateau pars pour une équipé sauvage en terre inconnue, ailleurs un mendiant par en fumée en mourant de faim.
~Attends un bateau fait quoi?
-Sais pas, madame? Vous pourriez me parler un peu plus de ce bateau?
Et c'est ainsi que Moradund se retrouva en possession d'un ticket pour "l'Adroit", un fier navire commerçant qui l'attendait. Il emprunta la première calèche pour rejoindre la côte. Le port habitait aujourd'hui une foule impressionnante de resquilleurs et aventuriers de tout poil qui cherchaient à monter à bord d'un des deux bateaux qui partait en exploration. Après trois mains brisés et quelques chicots prélevés ça et là chez les voleurs, il réussit a atteindre la passerelle où il put présenter son ticket. Un grand plouf attira son attention, juste pour découvrir un pauvre resquilleur qu'un matelot avait trouvé à bord nager vers le quai. Il monta la passerelle, avide de voir ce que cette aventure allait lui réserver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Ven 29 Juil - 16:53

Posté sur le pont de son navire de commerce, Loup observe avec un sourire au coin des lèvres l'agitation qui agite le port des sages alors que sonne l'heure du départ. Ses longs cheveux blonds, attachés en une haute queue de cheval, flottent sous la brise marine. Il hume ce bon air venant de la mer et ferme un instant les yeux, rêvant de ce que sera le futur de cette expédition. Il a beau être un commerçant, il partage avec son frère un fort caractère, presque celui d'un aventurier, rêvant de plus que de simples convois de marchandises : il semblerait que leurs supérieurs aient entendus leurs prières silencieuses. Rouvrant ses yeux azurés, il jette un coup d’œil vers le deuxième navire amarré à ses côtés et observe la silhouette lointaine de son frère, parfaite copie de ce à quoi il doit lui-même ressembler pour ceux qui se trouvent encore sur le port.

Mais ce n'est plus l'heure de rêvasser car, déjà, les premiers invités montent la passerelle et arrivent au cœur même du navire. D'un pas lent, s'appuyant sur une canne du faite d'une blessure à la jambe qui ne s'est pas encore remise entièrement, le capitaine du navire descend l'escalier menant au pont depuis la zone du gouvernail et s'arrête à mi-hauteur afin que tous puissent le voir. Il jette un regard à Tristan, un jeune homme fluet et dynamique qui était chargé de noter les noms des personnes présentes afin de s'assurer de leur présence à tous ; celui-ci lui fait un signe de la main pour lui signaler que tout le monde est là, normalement.

- Bienvenue à vous, voyageurs d'Erya ! Je m'appelle Loup Bright, membre du Comptoir du Dragon et capitaine de ce splendide navire de commerce, l'Adroit ! Il marque un temps d'arrêt, observant les visages des différentes personnes présentes. Il reconnaît sans mal ceux des deux dirigeants : ceux des maisons Magia et Alchiminae. Une fois en mer, vous serez sur le territoire du Comptoir. Il n'y aura plus de maison pour nous diviser, seulement la mer et ses créatures ! La route sera longue, et nous ne savons pas ce qui nous attends, alors soyez prêts et, surtout, restez solidaires. Il jette un nouveau regard à l'assemblée. N'oubliez pas que tant que nous sommes sur ce navire, c'est le capitaine qui commande !

Il fait signe à une femme accompagnée de deux hommes de forte carrure de ramener la passerelle à l'intérieur et de décrocher l'ancre qui les stabilisaient au pied du port. Maintenant que les invités et autres troupes sont présents, il est temps de partir.

- C'est l'heure de mettre les voiles ! L'Adroit sera à la tête de cette expédition, alors soyez aux aguets !

Sur le pont, la femme crie ses ordres aux autres marins, qui partent à leur poste sans perdre de temps. De haute taille, les cheveux noirs et le crâne recouvert d'un foulard, elle a le regard perçant d'un rapace et un air peu affable ; Alizé est son nom, la seconde du navire. Une fois ses ordres donnés, elle rejoint son capitaine et jette un coup d'oeil aux personnes à bord. La manche vide de sa tunique flotte au vent, attirant quelques regards ; elle a perdu son bras gauche. Loin de sembler diminuer, la jeune femme impose le respect par le simple regard, à moins que ce ne soit le pistolet accroché à sa ceinture.

L'imposant navire se met lentement en route alors que Tristan explique aux invités où se trouve les cabines pour les invités : les nobles ont le privilège de dormir seuls, les autres se contenteront de dormir dans un dortoir avec le reste de l'équipage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ai-Li Fang
avatar

Umbra

Messages : 96

Carte d'identité
Magie: Air
Palier de Puissance:
4/20  (4/20)
Métier: Apothicaire & Intrigante de cour
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Jeu 4 Aoû - 0:44

L'agitation du port était loin de convenir à la solitaire et intrigante apothicaire. La foule, tout comme le ressac des vagues qui s'écrasaient contre le quais lui faisait bourdonner les oreilles. D'humeur grincheuse, donc, elle trouva dès que possible le moyen de s'esquiver et retrouver un peu de calme. Quoi de mieux pour cela que de faire un tour dans la soute, prétextant de devoir vérifier l'état de son matériel ? Les deux individus avec lesquels elle avait fait un bout de route jusqu'à Tyr n'y virent en tout cas que du feu, eux-même semblant déjà occupés avec leurs propres problèmes.

Le voyage avait de quoi inquiéter, il fallait bien le reconnaître. L'inconnu effraie toujours, surtout quand on est à la tête d'une grande famille, ou tout simplement qu'on aime sa vie. Savoir ce qu'on laisse mais pas ce que l'on va trouver, ni même combien de temps durera le voyage ou si on en réchappera, voilà bien de quoi donner des sueurs froides au plus aguerri des hommes. Et pourtant, l'appât du gain en fit venir plus d'un, si bien qu'il fallut préparer deux navires pour que tous puissent venir.

La jeune femme avait bien fait de fuir dans l'ombre et la fraîcheur de la soute, car elle pouvait constater l'effervescence qui s'emparait du pont du navire. Les voix lui parvenaient étouffées par les lourds et solides panneaux de bois, tout comme la lumière, qui filtrait seulement par les trappes quadrillées. On n'avait pas encore allumé les lampes à huile, par économie sûrement.
Puisqu'elle se trouvait-là, assise à attendre sur une caisse, le nez baissé ses chaussures qu'elle trouvait fort jolies et délicieuses pour un tel confort, l'apothicaire se résolut à inspecter son chargement -et celui des autres- pour s'assurer que rien ne manquait. La voici donc à fouiller parmi les caisses, tentant de soulever les couvercles les moins lourds du bout des doigts pour trouver l'emplacement de son matériel. Au-dessus, c'était tellement la folie qu'on ne songea pas un instant à venir l'ennuyer. Comme si elle était proprement invisible et insignifiante. Une condition qui lui allait pour ainsi dire comme un gant.

Rapidement, elle trouva ce qu'elle cherchait et vérifia avec un certain sérieux qu'on avait bien suivi ses consignes pour entreposer les denrées périssables en hauteur pour les conserver au sec, que les caisses contenant des fioles et autres matériels fragiles étaient bien calés et étiquetés en conséquence. Bref, qu'elle n'aurait pas de mauvaise surprise au cours du voyage.
Cet examen minutieux ne servait pourtant pas à grand chose : elle avait payé cher pour qu'on respecte le moindre de ses caprices, insistant lourdement sur l'importance de sa cargaison -comprenez qu'il s'agit de quoi sauver des vies, panser des plaies, soulager des fièvres et endiguer des épidémies, autrement dit la survie de l'équipage dépendait de ses caisses et de leur contenu. Mais même sans cela, l'équipage semblait tout à fait qualifié pour savoir ce qu'il faisait.

Pendant que madame passait le temps à compter le nombre de fioles vides que contenait chaque rangée d'un petit caisson, il lui sembla soudainement que le brouhaha au-dessus de sa tête avait quelque peu diminué. Les pas avaient cessés, en effet, et il n'y avait plus qu'une seule voix qui s'élevait par-dessus les échos de la foule.

Intriguée et se doutant qu'il s'agissait de quelque chose d'important, elle remonta discrètement les marches pour rejoindre le pont et se glissa sans bruit parmi hommes et femmes attroupés devant le capitaine. Et bla, bla, bla.
La jeune femme fut quelque peu déçue de n'assister qu'à un discours de bienvenue à bord et quelques recommandations que personne ne suivrait de toute façon.

Tu as raison, ma douce, il y a peu de chance pour que deux dirigeants de grandes maisons se laissent commander très longtemps.
Espérons seulement que ce capitaine est meilleur navigateur que politicien.
Je ne doute pas qu'il fera honneur à sa réputation...

Le discours achevé, le navire quitta le port. Le temps de quelques secousses un peu déroutantes pour qui n'avait jamais pris la mer comme c'était le cas de l'alchimiste, et le bateau prit son rythme de croisière. La belle mit quelques minutes à s'habituer aux mouvements du pont et aux craquements du bois sous ses pieds, restant crispée le bras autour d'un matelos qui n'osait pas faire la moindre remarque, intimidé d'être pris à parti par une noble et si belle femme, la face rouge cramoisie.

~ Tu m'as l'air fiévreux mon garçon, fit-elle en posant soudainement la main sur son front. Si ton état persiste, passe me voir dans ma cabine, je t'arrangerais ça.

Fidèle à elle-même.
La venimeuse lui décocha son plus joli sourire, et alla prendre possession de ses quartiers avec tout son aplomb. Etape expédiée rapidement dans la mesure où on avait déjà déposé ses affaires personnelles dans la cabine et qu'elle n'avait pas l'intention de tout déballer dans l'immédiat. Elle se servit juste un verre d'eau et sortit ses affaires pour la nuit qu'elle étendit sur son lit avant de ressortir et de verrouiller soigneusement derrière elle. La clef atterrit immédiatement en lieu sûr, coincée dans un revers de son corsage tandis qu'elle regagnait tranquillement le pont, l'air affable et curieux de tout.




"I'll be the poison of their soul, in the name of us all,
I made this vow for those who died, in the wind of November, once in autumntide..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walt Coleman
avatar

Bellator

Messages : 29

Carte d'identité
Magie: Fiyaaah
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Chômage technique
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Ven 5 Aoû - 0:04

Un bois, avec tout le monde, toi, moi, la population Eryenne et des animaux, derrière, des hommes, en train de détruire bâtiments et autres commerces, les dirigeants annonçant une ruine globale, plus de moyens pour entretenir les villes, le seul moyen étant une seconde préhistoire. Des personnes se retournant déjà vers moi, dans mon dos, Alvaren me couvrant de gloire et me disant

Tu vas te réveiller, on va bientôt partir

Sale chien de berger, tu n'imagine pas le rêve dans lequel j'étais, mais, un instant, ces odeurs variées, cet air marin me caressant les joues, cette température supportable malgré l'été, je me rappelle maintenant, je suis en mission d'expansion territoriale, je dois ramener ma meute ici pour asseoir une domination totale sur l'île où on va aller, j'ai besoin d'une pause.

À peine ces pensées entrées dans mon esprit, j'obtiens un silence complet, même si de courte durée, car celui qui va devenir le capitaine de la "croisière" se lance dans un discours, pas du genre qui peut m'enerver au plus haut point, le genre que je promets de ne plus jamais écouter car il ne contient aucune donnée valable mise à part que le bateau va partir. Je me mis donc à espionner toute les conversations, voir si je peux m'incruster quelque part mais seulement des petits groupes et des discussions se limitant au: "Bonjour, ça va. Oui et toi.", je reste alors tout seul, moitié endormi sur le rebord en attendant le départ du bateau. À ce moment-là, je vis une ombre, c'était quelqu'un sortant de la cale, mais pas n'importe qui, et si c'est lui, où il s'est caché pour que je le remarque pas, je perds beaucoup de choses, mais un homme. Le temps que je me rende compte qu'il s'agisse bien de lui, mon ami Elouan, le béta de ma meute, le seul à qui j'ai donné ma totale confiance (disons que même si notre ressemblance n'est pas claire, niveau totem, on ne pouvais que s'entendre), qui me soutiens dans mon combat contre la société de laquelle il s'est retiré (il parle d'une série d'échecs mais je l'écoute pas plus que ça) et celui qui devra gérer cette île en mon nom, je n'attends donc pas qu'il commence à parler que je me mis donc à l'aborder avec sûrement l'un de mes premiers sourires sincères de ma vie.

Tu as été invité toi aussi, je commençais à me dire que ça serait ennuyeux sans toi

Quand t'as une idée à double tranchant, je dois bien m'assurer que tu ne meurs pas à cause d'une bêtise

Tu me connais bien mais pas assez pour savoir que personne n'est meilleur que moi sur ce bateau

On ne parle pas de puissance d'égo mais de puissance physique, et là, tu as l'air dépassé par une ou deux personnes, plus encore

Et ça continue ainsi pour un certain temps, mais comme je suis gentil, je vais éviter une discussion qui part en s'éternisant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hassan Aliven*
avatar


Messages : 39

Carte d'identité
Magie: Electricité & air
Palier de Puissance:
14/20  (14/20)
Métier: Dirigeant des Magia
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Dim 7 Aoû - 14:29

Le bras toujours posé sur l'épaule de l'inconnu, j'affichais tant bien que mal un petit sourire ferme à l'attention de Selawyr. La main droite levée dans sa direction en signe d'au revoir, je lui adressais la parole une ultime reprise avant le départ.

« Faites attention à vous, Selawyr. Et n'oubliez pas : des personnes sont mortes pour nous permettre d'entreprendre cette expédition. Honorons leur mémoire, ensembles. »

Ce fut avec un pincement au coeur que je fis mes adieux à Selawyr avant de faire face à l'inconnu qui m'avait aidé à me défiler de cette discussion inopinée. Le personnage en question était très imposant, il était tellement grand que ma main gauche parvenait à peine à atteindre ses épaules. Je finis rapidement baisser mon bras et à faire face à mon interlocuteur, me demandant intérieurement par où je devais commencer les explications. Ma bouche eut à peine le temps de s'ouvrir que notre discussion fut interrompue par un nouvel arrivant.

Un vieil homme à la chevelure longue et blanchâtre se posa entre nous deux, m'adressant la parole sur un ton amical.

« Wygaard. »

J'accompagne mon salut d'un bref mouvement de la tête avant de pointer mon regard sur son visage, intrigué par la raison qui pouvait bien le pousser à me couper la parole. Je l'écoute, silencieux, tandis que sa voix roque m'expliquait son plan concernant l'organisation d'une réunion au sommet. Ses paroles me font tiquer, mais je ne laisse rien parraître sur mon visage.

« Je comprend parfaitement vos inquiétudes. Je verrais si je peux libérer du temps pour demain soir. Au cas contraire, j'enverrais quelqu'un vous informer de mon absence. »

Je le salut à nouveau en baissant légèrement la tête à son attention et le regardant du coin de l'oeil alors qu'il s'en va pour interpeller Selawyr. Mes dents se grinçent sous l'effet de la colère, tandis que mon regard se faisait de plus en plus agressif à l'attention du binome. Ce vieil homme. Que pouvait-il bien avoir en tête ? Ne me dites pas qu'il compte retourner les autres maisons contre les Aliven ? Je savais bien que plusieurs personnes avaient une dent contre la famille régente des magia, mais jusqu'à maintenant personne n'avait osé montrer son désaccord en publique...

Que pouvait bien trafiquer ce vieillard ?

A ce moment précis, une voix inconnue m'interpella. Je fis rapidement face à l'individu en question, reconnaissant en lui l'homme qui m'avait aidé quelques secondes plus tôt. Changeant au mieux mon attitude, j'essuyais vite fait mes yeux du bout des doigts avant de lever le regard sur le visage de mon interlocuteur.

« Vous savez vous battre ? »

J'écoute à peine sa réponse avant de lui faire part de mon verdict.

« Montez. »

Qu'il sache se battre ou non importait peu au niveau de son acceptation. Je voulais simplement savoir s'il allait pouvoir servir en tant que force de frappe ou en tant que main d'oeuvre. Car quelque soit son utilité, elle allait bien se manifester à un moment ou à un autre.

Ouvrant la marche en direction du pont, mes yeux se tournaient à interval régulier dans la direction de Selawyr et d'Adrien, méfiant ainsi qu'inquiet par rapport à leur discussion.

Une fois le pied posé sur le corps du navire, je m'avance calmement jusqu'à atteindre la hauteur de mes connaissances. Octave, mon instructeur, ainsi que d'autres sujets du palais. Le capitaine de l'Adroit ne met pas très longtemps avant de se pointer également sur le pont. Il brief rapidement ses invités avant d'emettre quelques ordres à l'attention de ses matelots.

L'expression ferme, je restais silencieux tout au long de son discours. Laissant le capitaine imposer son autorité et exprimer ses différentes directives. Puis inconsciement, je levais mon visage en direction du ciel, observant les nuages qui se regroupaient pour dessiner le visage souriant de Selawyr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ausulf Ekberson
avatar

Errantia

Messages : 122

Carte d'identité
Magie: Air
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Troubadour
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Lun 8 Aoû - 19:54


La réponse ne se fait pas attendre mais elle est plus que surprenante. Après s'être présenté comme troubadour, on demande à Ausulf si c'est un guerrier. Il ne sait s'il doit dire la vérité ou s'il devrait plutôt encenser certaines de ses compétences. Le débat fait rage en lui mais il se doit de se prononcer vite, ce qui le fait balbutier :
- Eh bien... Je sais me battre oui mais je suis un musicien et non un soldat...

Il sent que ce n'est pas le moment de jouer sur les mots et que ce n'est pas ce qui lui permettra de gagner sa place à bord. Il ferait mieux de continuer dans sa lancée ou il restera sur les quais.
- Vous avez sans doute des administrateurs qui écriront ce voyage mais rappelez-vous que je serais un barde et conteur  dont le seul but sera de chanter vos louanges et conter vos mérites dans toutes les Maisons ! Et non les leurs...
Un barde s'offre à son service pour écrire l'histoire et aider à sa renommée et il ne lui demande que s'il sait se battre. Mais ce n'est clairement pas le moment de prendre la mouche, surtout s'il veut monter à bord.
- Cependant, je peux servir pour le moral des troupes. Lors d'un si long voyage en mer, il est important d'avoir de quoi divertir l'équipage. Et vous pouvez m'utiliser pour répandre rumeurs et messages officiels dans tout le navire. Et même dans les deux si le vent s'y prête. Et le vent m'est souvent favorable.

Le poète a repris de l'assurance et pourrait commencer une longue tirade pour expliquer tous les avantages d'avoir un troubadour indépendant à sa botte mais il faut surtout éviter de perdre l'intérêt du chef des Magia.
- Je peux vous servir d'espion aussi. Ou au moins d'oreilles...

Après cette phrase, Ausulf s'intéresse enfin aux réaction du noble qui se dresse devant lui. Et il se rend compte que Sir Hassan ne l'écoute pas réellement. Est-ce récent ou depuis le début de leur entretien ? Ausulf ne peut que deviner où se porte l'intérêt du noble. Un coup d'œil en coin lui confirme d'ailleurs que l'attention de Hassan est concentrée sur les deux autres maîtres de maison qui discutent.
Le musicien hésite à se proposer comme assassin mais il craint de s'exposer se faisant. Surtout que Cerel s'empresse de lui rappeler qu'il est un tueur et non un assassin. L'un est fait et état d'esprit, l'autre est métier et gagne-pain. Il préfère donc le sous-entendre.
- Et un accident peut si vite arriver sur un bateau...
En prononçant ces paroles, il penche doucement la tête en direction du dirigeant des Alchiminae mais son regard insistant ne croise pas celui de son interlocuteur, absorbé à surveiller les deux autres familles.

Malgré le désintérêt flagrant du représentant Aliven, celui-ci lui ordonne de monter à bord avec lui. Et sans aucune autre forme de procès, il se retourne et monte à bord. L'entretien est terminé et il est bientôt l'heure de lever les amarres. C'est une montée sur le pont sans plus de protocole mais non sans distinction. Cet homme, se dit Ausulf, a sans le savoir un réel talent pour la scène.
Ausulf est des plus surpris d'avoir été accepté alors que son argumentaire était ignoré, Cerel ricane doucement mais est ravi. L'effet dissipé, le musicien s'empresse de le suivre car il n'a pour seul ticket d'entrée que la validation récente et temporaire du responsable de l'expédition. Il reste donc derrière cet homme à distance acceptable pour un roturier qui appartient à la suite du "roi". Il sort la vielle de son étui, ou plutôt du bout de tissu qui lui sert de protection lors des voyages, pour montrer ostensiblement sa "fonction officielle" dans la Suite. Son baluchon sur le dos, il suit donc avec déférence le commanditaire de ce voyage et ils se dirigent ensemble vers les proches de la famille régente.
Il est arrêté une fois par un matelot qui exige de voir son droit de passage et il s'offusque, doucement mais fermement, proclamant que son droit de passage vient de lui être donné verbalement par Sir Aliven, et ce sous les yeux béants du dit moussaillon. Heureusement pour Ausulf, ce fut suffisant pour que le matelot s'écrase platement et le laisse passer car Hassan était déjà loin.

Le troubadour avait réussi à monter à bord ! Et il ne se faisait aucune illusion, ce n'est pas un coup de génie mais plutôt un cadeau de la déesse d'avoir parlé avec cet homme dans un moment où il était si distrait. Peu importe ce qui lui avait permis de monter à bord puisqu'il avait gagné sa place sur le bateau. Il regarde attentivement le navire tout en se plaçant à la périphérie du clan Aliven. L'équipage est facilement reconnaissable du reste des passagers, ils dégagent tous une assurance qui provient des nombreux voyages en mer. Pour ce qui est du reste, ce conglomérat de personnes de tous horizons promettait un voyage mouvementé. Il espère que le "prince" aura entendu sa recommandation d'occuper les soldats, chercheurs et autres artisans car Ausulf reste persuadé que ses compétences seront des plus utiles durant la traversée.
Il s'assoit sur le pont et commence à accorder sa vielle tout en écoutant le discours du Capitaine qui a tout ce qu'il faut pour faire un bon héros de roman ou au moins un des protagonistes, en tout cas selon les goûts du poète. Se tenant droit sur sa canne et parlant avec force et précision, il fera des émules parmi les femmes présentes à bord. Cette canne résonne même comme un signe de sa virilité toute puissante et non comme celui d'une quelconque infirmité. Quant au discours, il ne se perd pas en fioritures mais va directement à l'essentiel. Les règles sont simples et surtout compréhensibles mais les murmures sur le bateau confirment que la majorité des personnes à bord est bien trop surexcitée pour s'intéresser à ce qu'il dit.

Les amarres sont levées et le bateau commence à s'éloigner. Ausulf est encore en train d'accorder sa vielle et il se demande s'il ne devrait pas commencer à creuser une flûte en bois. L'humidité et l'iode vont faire souffrir sa bien-aimée vielle à roue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assad Valkyrian
avatar

Bellator

Messages : 78

Carte d'identité
Magie:
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Général
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Lun 15 Aoû - 17:41



Une fois les adieux faits à la petite reine et à son amie, Assad monta à bord de l’Adroit qui grouillait encore plus de vie que le quai. Seulement cette fois, c’était les Eryen devenus aventuriers qui étaient présents un peu partout à attendre le départ. En jetant un coup d’œil sur le pont, le balafré ne vit aucune trace d’Ai-Li, l’apothicaire devait être encore dans la soute à vérifier son équipement. En revanche, il trouva les dirigeants des Magia et des Alchiminae et en tant que représentant des Bellator, Assad devait se présenter auprès d’eux.

Adrien Wygaard était occupé à converser avec des personnes faisant sans doute partie de sa Maison, le général décida de le laisser pour l’instant et se dirigea vers Hassan Aliven. L’ancien fiancé de la petite reine, un mariage arrangé qui date de plusieurs décennies qui fut rompu par feu Taurin, l’ancien roi des Bellator. Même Assad ne connaissait pas la raison de cette décision et ce n’était pas le moment de réfléchir à ça.

Il approcha du dirigeant des Magia qui était autour des siens, une fois suffisamment proche Assad fit le salut militaire des Bellator : le dos droit, les jambes collées et le poing droit sur le cœur. Il tint cette posture quelques secondes avant de se présenter.

Bonjour à vous, je suis le général Assad Valkyrian et je représente la petite… Pardon, la reine Selawyr. Nous nous étions rencontrés il y a très longtemps à Castyr, mais vous ne devez pas vous en souvenir.

À peine avait-il terminé que la capitaine du navire, un certain Loup Bright, se lança dans un discours sur l’égalité à bord de l’Adroit et qu’il était le seul maitre à bord. Même pour le balafré, ce discours était trop niais, le simple fait que les nobles aient accès à des cabines et le reste des explorateurs venant du peuple devaient dormir dans la soute sur des hamacs. Ce petit détail prouvait que l’égalité n’existait pas et c’était pareil pour les Maison.

Bien sûr, dans cette expédition l’entraide était obligatoire pour son succès, mais une fois sur cette nouvelle ile, rien n’empêchera les Maison de prendre la plus grosse part du gâteau. Après tout, cette Terra Incognita devait déborder de ressource rare ou inconnue que chacun voudrait utiliser pour son usage personnel. Tout ceci n’était que manœuvre politique et Assad n’était pas vraiment doué pour ça, mais ça ne l’empêchera pas de faire les Bellator les grands gagnants de cette expédition.

Après un ordre bref du capitaine Bright, l’Adroit se mit en branle voguant pour sortir du port des Sages, direction l’aventure !


J'écris en #009933 et Farah en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Orruduraz
avatar

Bellator

Messages : 38

Carte d'identité
Magie:
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier:
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Mer 24 Aoû - 21:29

A peine en haut de la passerelle, Moradund se voit bousculer par un matelot fort chargé. En se retournant, il constate qu'une petite troupe charge en toute hâte le navire de grandes boites en bois. Alors que le marin qui l'a bousculé se fait sévèrement réprimander pour avoir faillit faire tomber sa charge, Moradund décide d'aider un peu avant le départ.
Après plusieurs voyage, l'homme commence à être sérieusement en nage. Il prends une petite pause alors que celui qui s'identifie comme le capitaine Bright, commandant de l'Adroit, fait un petit discours à l'assemblée disparate du pont qu'il surplombe.
~Plus d'influence de maison? Ça sent l'anarchie...
-Arrête, les gens savent se tenir!
Moradund se retourne sur les cris d'un matelot paniqué posté sur les quais, une caisse sur le dos et l'autre à ses pieds. Il saute rapidement du navire alors que la passerelle est relevé et jette le marin et sa caisse sur le pont d'un ahanement violent. Puis il endosse la seconde et saute vers le navire qui entame son mouvement.
Comme au ralenti, Moradund voit s'éloigner la bordure, signifiant son abandon du voyage. Le retour à la réalité prends la forme du bras musclé d'un des marins qui à relevé la passerelle qui le tire à bord. Il prends en charge la caisse et rejoins le jeune matelot un peu secoué qui se fait houspiller.
~Au moins si le voyage est long, le départ nous aura donné un petit lot de frisson...
Moradund pars s’asseoir derrière la proue du navire, perdant son regard dans la lointaine horizon qui a tant promis à ses nouveaux explorateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar


Messages : 52
MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   Mer 5 Oct - 21:34

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis leur départ. Le ciel était bleu sans trace de nuage, le vent soufflait dans les voiles blanches du navire qui voguait à vive allure. L’intimité du bâtiment avait délié les langues : les explorateurs et l’équipage discutèrent ensemble et tissèrent des liens. Parlant de tout et de rien mais surtout fantasmant sur les possibles richesses et découverte que cette île pouvait leur apporter...

Bellator, Magia, Alchiminae, Inventor ; tous avaient suivis les ordres du capitaine de leurs navires respectifs et avaient oubliés leur appartenance à une quelconque Maison. Bien que les nobles et dirigeants soient toujours traités avec respect, rien n’empêchait les gens du peuple de venir discuter avec eux, même si peu l’osaient réellement.

Seulement ces instants paisibles allaient rapidement disparaître, la Mer Bouillonnante était en vue. C’était le moment le plus périlleux de cette expédition, une étendue d’eau où des tourbillons se formaient tout au long de l’année. D’après la carte maritime ainsi que les notes, dont les jumeaux avaient reçu chacun une copie, il existait un passage entre les maelstroms permettant de passer sans encombre. Ainsi, alors que le ciel s’assombrissant à l'horizon et que les vents devenaient plus violents que jamais, les capitaines de l'Ambitieux et de l'Adroit prirent place sur le pont après avoir demandé à leur équipage de faire venir leurs invités. Là, d'un ton particulièrement posé malgré la dangerosité du passage (et même excité, vous semblait-il) ils expliquèrent à leurs convives qu'ils se trouveraient dans quelques heures au sein d'une mer déchaînée capable de briser même les plus puissants des navires. Ils évoquent les maelstrom avec ce même calme, expliquant qu'un passage existe bel et bien mais qu'ils devront rester à la barre de leur navire pendant plusieurs heures, sans jamais être interrompus, pour avoir une chance de survivre...

La déclaration sème le trouble et même un début de panique chez certains invités des deux navires... Heureusement, les plus courageux d'entre eux sont là pour calmer les esprits et rassurer leurs voisins ; ce n'est pas le moment d'avoir peur et de paniquer...

Seulement, une mauvaise chose ne peut pas venir seule... Alors que les bateaux avançaient depuis une petite demie-heure vers les tourbillons, qui se rapprochent de plus en plus, des rugissements commencent à résonner autour d'eux, et ce malgré le vent soufflant dans les voiles. Les deux vigies des navires lancent l'alerte à l'aide de lourdes cloches : ils ont vus des silhouettes sombres dans l'eau, qui tournent autour des navires.

- Des serpents de mer !

Malgré les bruits environnants, les porte-voix qu'ils utilisent suffisent à faire passer le message et, rapidement, les Eryens sont au courant de ce qu'il se passe. Les canons présents sur les navires sont en train d'être chargés tandis que les combattants sont réquisitionnés, ceux qui n'ont pas de pouvoir étant renvoyés vers leur cabine ou, en tout cas, à l'abri vers l'intérieur.

D'impressionnantes silhouettes jaillissent alors de la mer, entourant les deux navires qui se suivaient de près : en tout, quatre serpents des mers entourent les navires, dominant les Eryens de plusieurs mètres. Leurs queues fouettent la mer et l'un d'eux ne tarde pas à foncer droit sur l'Ambitieux, gueule en avant, avec dans l'idée de croquer l'un de ces petits Eryens... Tandis que près de lui, l'un des serpent attaquant l'Adroit a préféré claquer celui-ci d'un violent coup de queue, faisant vaciller dangereusement la navire...

- Défendez le navire ! Utilisez tous vos pouvoirs pour les faire fuir !

Ce n'est plus l'heure de paniquer : il faut contre-attaquer.

Ordre des posts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Groupe 2 - l'Adroit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe 2 - l'Adroit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novam Vitam :: ERYA :: Autres lieux :: Terra incognita-