Partagez | 
 

 Le passé n'a laissé de traces que sur mon corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ausulf Ekberson
avatar

Errantia

Messages : 122

Carte d'identité
Magie: Air
Palier de Puissance:
3/20  (3/20)
Métier: Troubadour
MessageSujet: Le passé n'a laissé de traces que sur mon corps   Sam 22 Oct - 16:33



Le vagabond arrive au temple pour son pèlerinage annuel. Depuis son retour à une forme d'adulte, il s'est promis de faire un voyage dans le Temple de Cirahuir. Etrangement, la paix que lui a procuré ce lieu sans lui offrir son histoire ou de voie à suivre fut suffisante pour le combler et lui assurer de la grandeur de la Déesse. Depuis, il essaye de venir tous les ans, vers l'anniversaire de sa renaissance qui a déjà eu lieu il y a de cela 20 ans. Mais une promesse à la Déesse est une promesse que l'on tient coute que coute.
Il est maintenant dans la liste des pèlerins habituées et beaucoup le connaissent pour ce qu'il est : le troubadour qui offre à la Déesse ses compositions personnelles. Il s'inspire souvent des chants liturgiques mais certains sont de simples madrigaux en l'honneur de sa magnificence. Des fois, il donne des concerts aux portes du Temple et tout l'argent qu'il récupère est offert en donation aux prêtresses.

C'est lors d'un de ces concerts qu'il a rencontré une des servantes du Temple, Mère Icyleni. D'une lignée noble, elle gère l'un des petits sanctuaires en périphérie du temple. Elle lui offre d'ailleurs une hutte dans le jardin des qu'il arrive. Ces pèlerinages ne sont plus aussi compliqués qu'avant mais il n'est pas du genre à se plaindre. Pas comme Cerel qui a toujours beaucoup de mal à se sentir à l'aise dans ce petit village sacré. Pourtant, pour Ausulf, les animaux-totem sont des cadeaux de la Déesse donc ce mystère reste toujours entier pour lui.
Mère Icyleni l'amène aux bains pour qu'il puisse purifier son corps avant d'entrer dans les différents sanctuaires. D'habitude, elle attend dehors mais cette fois, elle lui a offert d'entonner une prière de purification. Vu les dernières semaines que le troubadour a vécu, il préfère accepter sans trop poser de questions. Seulement, cela veut dire qu'elle verra ses cicatrices. Il imagine déjà qu'elle lui posera la question.
Quand elle arrive et qu'elle lui enlève la toge pour le placer dans la grande piscine qui sert de baignoire, elle ne dit rien et commence la cérémonie de manière révérencieuse. Ses pensées restent cachées au fond de son crâne et son visage ne montre qu'un visage rempli de déférence. Il se dit qu'elle doit avoir l'habitude de voir des personnes blessées par la vie. Une fois la cérémonie finie, elle le laisse sortir et le sèche patiemment avant de sortir. Elle le laisse se rhabiller mais l'attend de l'autre côté des grandes portes en chêne.


- Accepteras-tu de me raconter ton histoire, conteur ?
- N'es-tu pas lassée d'entendre des histoires ?
- Oh mais il s'agirait de la tienne, cela me changera.
Et elle le prend par le bras pour l'amener dans une cellule, celle qu'elle lui a allouée. Il s'assoit, la gène est dans chacun de ses gestes. Il n'aime pas raconter son histoire, en grande partie car il ne se rappelle pas de grand chose, mais il a le plus grand respect pour quiconque voue sa vie à la Déesse donc il n'ose pas rejeter sa demande.
- Il n'y a pas grand chose à dire, Mère. Avec ma première mort, mes souvenirs ont disparus eux-aussi.
- Tous ?
- Surtout les plus tendres.
- La Déesse m'a offert de te laver, entendre ton histoire lavera peut-être ton âme.
- Que la Déesse me regarde avec compassion alors...
Un long silence se prolonge mais dans le crâne du poète, une longue dispute fait rage. Cerel refuse que son Eryen se livre si facilement à une prêtresse mais cette discussion rentrerai dans le processus de la confession et la Mère ne pourra jamais le révéler. Elle semble se douter de ce qui se passe pendant ce silence tumultueux car elle intervient à nouveau :
- Offre-moi le récit de tes blessures. Le reste attendra une autre année.
- Pardonnez alors mon récit en prose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le passé n'a laissé de traces que sur mon corps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur les traces du passé !
» Les fantômes du passé [PV Eänlys Diansìn]
» Suivre les traces laissées par le passé...
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novam Vitam :: ERYA :: Autres lieux :: Le Temple de la Déesse-